LES INSECTES PIQUEURS

damsel-fly

Un lecteur me demande la raison d’être des moustiques, tiques et autres insectes piqueurs. Effectivement pour ceux qui sont loin de la nature, ou qui ne visitent la nature qu’occasionnellement, ces insectes peuvent être très dérangeants. Dans certaines circonstances ils peuvent même être dangereux. Je me souviens que mon frère avait perdu un chien qu’il avait laissé attacher dans un endroit infesté de mouches. Il est mort quelques jours après d’avoir été trop piqué. Horrible. Comprendre alors leur importance dans les écosystèmes et particulièrement dans la vie de l’homme devient problématique.

Premièrement, il faut comprendre que lorsque l’Homme vit en harmonie avec la nature comme le font tous les peuples indigènes et autochtones de la terre, toute la nature est en équilibre. Même les communautés agricoles plus modernes comme les Amish si elles limitent leurs utilisations de la technologie restent en équilibre avec la nature. Si l’Homme dévie de cet équilibre, par exemple, s’il se met à manger des animaux, de la viande et du poisson, alors qu’il est sédentaire et que son système biologique n’est pas adapté à cette alimentation, alors effectivement des toxines et des poisons vont s’accumuler dans son corps. L’Homme a une position très spéciale au sein de la nature. Étant le dieu, la déesse du monde, l’écosystème ne sait pas comprendre pourquoi subitement celui qui était tout amour et roi pour ses sujets (les animaux) se met soudainement à les manger. Il y a une intelligence dans les écosystèmes, dans l’environnement. Si des machines se promènent dans les champs, polluant la terre, si la pollution tombe du ciel, si l’Homme n’est plus le gardien du paradis terrestre, mais son destructeur, subitement les tiques deviennent des vecteurs de maladies. Eh oui, la nature se protège, et l’Homme est devenu un danger.

Mais l’équilibre existe toujours entre l’homme et les insectes. Une fois nous étions dans une réserve de chevreuils, un vaste enclos de plusieurs kilomètres carrés où était gardé un grand troupeau de chevreuils. Comme vous pouvez imaginer, en pleine forêt laurentienne au Québec, début juin, où des animaux étaient gardés dans un grand périmètre, mais néanmoins plus petits que leurs habitats habituels, les moustiques, mouches noires, brulots, frappe à bords, mouches à chevreuil et mouches à orignaux abondaient. Un aîné très important pour moi, Sun Bear, venait de mourir, celui qui m’avait transmis la médecine du calumet sacré. Nous avons créé une roue de médecine sur le haut d’une butte et y avons été pour faire une cérémonie de la pipe pour lui. En y allant, tenant la pipe et ne pouvant me défendre contre les mouches j’étais simultanément assaillie par des douzaines de moustiques puisque c’était au soleil couchant, l’heure à laquelle elles se nourrissent. Ils y avaient bien sûr aussi toutes les autres. Assis en cercle finalement à la roue j’allume la pipe. Miracle, il n’y a plus une seule mouche. Nous en avons parlé après la cérémonie et l’expérience de tout le groupe a été la même. Pendant la cérémonie il n’y avait plus une seule mouche pour nous tourmenter. Pendant toute la durée de cette cérémonie émouvante, j’ai pu me concentrer pleinement sur cette prière extrêmement importante pour moi. À la fin, comme toujours, je sépare le fourneau du manche de la pipe sacrée. En quelques secondes, de nouveau, des centaines de mouches.

Cette histoire doit nous illustrer que les mouches, comme tous les autres habitants de la terre mère, sont en harmonie avec la vie et la vraie spiritualité, celle de la terre. Et ils ont eux aussi leurs rôles à jouer. Ils rétablissent l’équilibre et sont aussi des thérapeutes importants. Les moustiques en particulier sont comme des acupuncteurs. Ils savent où piquer.

Un matin tôt, je pratiquai les danses sacrées qui m’aident le matin à maintenir une bonne santé et l’harmonie avec mon environnement. Pendant cette danse il est venu un moustique. Un seul, subitement et comme un missile, vient directement sur mon oreille. Dans la seconde elle me pique. Je sais, donc je le laisse faire son travail et je continue à danser. À l’élancement qui me traverse l’oreille, je ressens qu’il savait vraiment où il fallait travailler. Il a fini très rapidement et aussitôt j’ai senti ma vision s’éclaircir, comme si un petit voile venait d’être enlevé devant mes yeux. Je n’ai pas eu d’autres visites et pourtant j’ai été dans mon domaine pendant plus d’une heure comme tous les matins. Aucune démangeaison, aucun inconfort. Si on sait profiter des services de ces thérapeutes ailés, on n’en retire que des bienfaits. Je suis sur mon domaine, où je suis en harmonie, où j’ai fait la paix avec mon environnement.

moustique pratiquai les danses sacrés qui m’aident le matin à maintenir une bonne santé et l’harmonie avec mon environnement. Pendant cette danse il est venu un moustique.  Un seul, subitement et comme un missile vient directement sur mon oreille.  Dans la seconde elle me pique.  Je sais, donc je le laisse faire son travail et je continue à danser.  À l’élancement qui me traverse je ressens qu’il savait vraiment où il fallait travailler.  Il a fini très rapidement et aussitôt j’ai senti ma vision s’éclaircir, comme si un petit voile venait d’être enlevé devant mes yeux.  Je n’ai pas eu d’autres visites et pourtant j’ai été dans mon domaine pendant plus d’une heure comme à tous les matins.  Aucune démangeaison, aucun inconfort, si on sait profiter des services de ces thérapeutes ailés on n’en retire que des bienfaits.  Je suis sur mon domaine, où je suis en harmonie, où j’ai fais la paix avec mon environnement. Voici un autre exemple. Tous les étés, il vient des guêpes qui font leur nid de papier toujours dans un endroit différent, mais toujours près de mon sentier ou de ma maison. Une fois avec d’autres chamans qui étaient en visite nous avons fait une cérémonie pour demander pourquoi. L’esprit du maitre des guêpes nous avait répondu au nom de cette colonie qu’ils protégeaient le domaine. Un été ce nid était à hauteur des hanches juste à côté du sentier où je marche tous les matins pour faire le tour du domaine. Jamais ils ne me dérangent, pourtant un matin de chaleur d’été une guêpe me pique sur le genou exposé. Je suis un peu en colère, mais réalise rapidement que la piqure est étrange, elle ne fait presque pas mal et l’inflammation disparaît rapidement, tout le contraire d’une vraie piqure de guêpe. Le lendemain, encore, une autre me pique sur le même genou ! Dans la journée le mal de genoux que je portais depuis deux mois disparaît.

Une autre fois une personne insiste pour venir me parler et me poser des questions sur mon travail. J’accepte, mais aussitôt qu’elle arrive chez moi je suis inconfortable avec sa présence et choisis plutôt que dans ma demeure d’aller parler au pied de ma grande épinette. Les mouches à chevreuil arrivent. Pour ceux qui ne sont pas du Québec, les mouches à chevreuil sont de la grosseur d’une mouche de maison, mais plus triangulaire et elles piquent vraiment fort, partant avec un bout de peau. Je ne les vois jamais sur mon domaine. Pourtant elles sont plusieurs à lui tourner autour de la tête au point qu’au bout de plusieurs minutes cette personne choisit de partir, à mon grand soulagement.

Mais avant d’atteindre un tel équilibre avec la nature, il faut trouver d’autres solutions. La fumée fait fuir les insectes piqueurs. Les autochtones au Québec ont toujours un feu de feuilles qui brûle près d’eux l’été. Aussi, l’été, ils vivent près des grands plans d’eau, les beaux lacs de notre territoire, car le vent aussi les éloigne. Il faut encourager la présence des libellules, car elles sont non seulement belles, mais mangent des centaines d’insectes piqueurs. Les chauvesouris aussi sont très importantes pour l’écologie et mangent des milliers d’insectes volants. Les essences de pruche, cèdre (thuya), lavande, clou de girofle pour les mouches noires, citronnelle, etc. font d’excellentes protections et sont naturelles. Elles sont toutes disponibles sur boutiqueaiglebleu.net.

Souvent aussi on peut considérer la piqure d’une mouche comme un fortifiant du système immunitaire. La petite blessure infime, mais fréquente fortifie les réponses salutaires et importantes du système immunitaire.

Si l’on frappe un moustique lorsque son dard est en nous il y restera et fera un peu d’inflammation. Si on laisse faire, il sortira son dard pour s’en aller et n’y aura presque aucune inflammation. Si on laisse l’insecte piqueur faire son travail et supportons son léger désagrément il viendra un temps où ils nous piqueront beaucoup moins et nous réagirons aussi beaucoup moins. Si nous sommes toujours à les chasser, nos gestes exaspérés les attirent et nous sommes de plus en plus importunés et frustrés de leurs présences. Le résultat nous sommes frustrés, nous fuyons la nature et sommes privés des services de cette thérapie naturel.

Les insectes volants qui piquent sont aussi importants que toutes les autres espèces qui habitent la terre. N’oubliez jamais que tous les insectes ont leur place et importance dans l’écologie globale. À cause de nos actions destructives il y a maintenant disharmonie dans le monde des insectes et nous devons vraiment être très prudents. Les tiques dans bien des pays sont devenues vecteurs de la maladie de Lyme. Mais, tranquillement, sur nos domaines familiaux, la relation entre l’homme et les insectes guérira et nous serons de nouveau en harmonie avec ces êtres importants du monde naturel.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles ils sont si présents aujourd’hui… Si vous prenez le temps de réfléchir, vous trouverez pourquoi. Il faut retrouver l’équilibre avec la nature. Notre harmonie avec toutes les espèces en fait partie.

Bonnes méditations et heureux été à tous et toutes !

Paix et Lumière

Aigle Bleu

3 réflexions au sujet de “LES INSECTES PIQUEURS”

  1. La nature : nous devons nous incliner devant notre mère .
    Je viens de réaliser que j’ai besoin de me nettoyer en marchant dans la nature une heure par jour c’est mon médicament loin de la folie des hommes.
    Namasté bises de lumières

  2. merci pour c’est info les enfants me posaient souvent la question et je leurs disais qu’ils avait un utilité tout en me posant la question .maintenant je vais pouvoir argumenté .
    MERCI AIGLE.
    PAIX ET JOIE
    THIERRY .(UNE PETITE TORTUE)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.