La Sagesse au Quotidien

Plusieurs commentaires à l’article paru hier. Ce qui m’interpelle surtout c’est le cri du cœur d’une maman, « comment s’en sortir !? » Oui, il est très consternant et frustrant de voir des programmations et des conditionnements qu’on a compris et éliminés, être adopté par nos enfants. Mais, voilà, il ne faut pas insister, il faut expliquer calmement. Et pour soi aussi, il faut observer, ne pas se culpabiliser ou se mettre en colère, cela ne fait que nourrir les forces qui ont créé ces conditionnements. Il faut être compréhensif avec soi et les autres. Certaines dynamiques et certains modes de vie prendront des générations à transformer. Il faut chercher des voies alternatives, mais aussi accepter qu’on ne puisse pas tout changer du jour au lendemain. Ce n’est pas toujours facile et ce n’est pas toujours gai de voir tout cela, mais ça fait partir du processus.

Un outil efficace c’est de trouver des gens qui comprennent ces réalités et de partager avec eux. Il est toujours plus facile d’éliminer des programmations si on sait les décrire et en parler. Cela les sort de nous et nous permet davantage de recul, plus de distance et donc plus de facilité à les transformer. Il faut aussi la contrepartie à cela soit les moments de solitude et de réflexion ou on peut regarder à l’intérieur de soi pour trouver, débusquer et éclairer ces conditionnements.

J’ai moi aussi des conditionnements et de programmations que je n’ai pas encore réussi à transformer. De par mon parcours j’en ai beaucoup moins que la plupart des gens, mais je n’en suis pas complètement libéré non plus. Mais je ne m’en veux pas, je ne me culpabilise pas et même j’aime bien en rire. Chaque chose en son temps, un jour à la fois, un pied devant l’autre, nous arriverons à destination cela est certain, nous sommes Hommes et Femmes, créées à l’image du Grand Esprit. Nous devons apprendre de nos erreurs et bien enregistrer dans notre mémoire collective ces erreurs et leurs solutions afin de ne plus répéter cela.

L’outil le plus puissant pour éliminer le mensonge c’est de vivre la vérité. La vérité c’est que l’Homme a été créé pour vivre dans un paradis terrestre où il se développe à l’égal d’un dieu. En effet, en comprenant la place et le rôle de chaque plante, de chaque animal et insecte, des vents et des eaux, du tonnerre et des terres, des argiles et des pierres, l’Homme développe sa pensée et ses pouvoirs internes. Les gens les plus puissants que j’ai rencontrés vivaient en unité avec la nature. Ils avaient des pouvoirs que la science dirait impossibles. J’ai moi aussi développé certaines capacités qui, pour le commun des « conditionnés », sont impossibles. Ces aptitudes sont naturelles, elles ne sont pas surnaturelles, elles sont le propre du développement naturel de l’être. La voie est simple et elle progresse chaque jour de manière exponentielle de par le monde. Il s’agit de se donner comme but que chaque famille, un jour, puisse posséder un hectare de terre, où elle vit et se nourrit des fruits de ses jardins. Ces domaines familiaux doivent être libres de taxes et les produits qu’ils génèrent (artisanats, fruits, légumes, bois d’œuvres, herbes médicinales, teck, etc.) doivent eux aussi pouvoir s’échanger et/ou se vendre sans taxes ni impôts. C’est le but. D’ici là il y a des étapes. La première c’est d’accepter que l’on vît là où on vit. Même le centre-ville doit être purifié et ramener à la beauté naturelle de ses origines. On peut dès aujourd’hui créer un petit jardin de germinations dans sa cuisine et égayer la rue avec des plantes et des fleurs. Simple… voir le but et commencer dès aujourd’hui à mettre en pratique ce que nous pouvons faire au quotidien. Ainsi, on agit. Il est néfaste, car cela abaisse l’énergie vitale et conduit à la déprime et la dépression de voir les problèmes, de constater l’étendue de la destruction interne et externe et de ne pas agir.

Nous pouvons désamorcer toute la colère et le découragement qui parfois nous saisit lorsqu’on voit l’étendue des conditionnements et programmations mensongers et destructeurs qui affligent les humains d’aujourd’hui en agissant positivement et concrètement au quotidien. Cette démarche n’as pas besoin d’être compliquée. Pas besoin de contestation, de manifestation, de pétitions, de toutes ces activités qui drainent nos énergies sans résultats tangibles. Non, simplement, au jour le jour créé de petits jardins, dans notre cuisine, sur le bord des fenêtres. Une femme qui vit au centre-ville de Montréal a réussi à obtenir de la ville la permission pour égayer toute une ruelle derrière chez elle. Sur environ 200 mètres d’un côté de cette ruelle sur une largeur d’environ un demi-mètre poussent des légumes, des fleurs, des arbustes et des vignes. Là où il n’y avait que poussière, détritus et graffiti maintenant, il y a beauté, vie et une nourriture dont n’importe quel passant peut jouir en la cueillant au passage.

Réfléchir, établir en soi le bût et agir au quotidien, un pas à la fois, sans effort, sans luttes, sans bruit autres que nos chansons et la joie du partage, voilà comment je pense nous pouvons sortir de l’état de cyborg programmé et conditionné que le système veut nous imposer pour devenir de véritables êtres humains, dieux et déesses du paradis terrestre !

 Aigle Bleu

7 réflexions au sujet de “La Sagesse au Quotidien”

  1. Bonjour Nadège Berry,

    quel bonheur de te lire, j’en ai les larmes aux yeux, avec mon mari nous avons les mêmes aspirations, habite en France et cela me ferais plaisir de partager avec toi, si cela vous convient
    c’est déjà un vrai paradis chez vous, c’est merveilleux comme tu décris vous décrivez votre petite paradis
    Merci Merci
    bien cordialement
    Marie-Noelle

    • bonsoir Marie-Noelle
      heureusement que je viens de relire cet article et qu’Aigle bleu m en a informé , car oui j’aimerais partager avec vous ! je vous laisse mon adresse mail pour pouvoir dialoguer voir ce qu’on peux faire pour faire avancer les hectares de domaines patrimonial faire de véritables petits paradis ! danmarie8@orange.fr au plaisir de vous lire belle semaine à vous dans la joie la paix la lumière

      Nadège

  2. bonsoir Aigle bleu

    merci pour cet article je languis tellement après mon rêve d’avoir mon domaine patrimonial selon l ‘enseignement d’Anastasia pour l’instant je n’ai pas d’abondance financière pour celà tout se paie cher en France ainsi que toutes les taxes , du coup je déprime un peu je vais vieillir etc …mais là je m’aperçois que je peux faire le maximum avec mon jardin derrière mon petit plein pied je peux PARFAIRE mon MILIEU de VIE ….même sil y a des voisins devant derrière sur les cotés ( c’est une cité avec tous les mêmes pleins pied) sauf qu’évidemment les voisins embellissent tous avec des extensions préaux véranda des entretiens matériels voire attirant l ‘oeil…muret portes pvc dernier modèle etc… moi je préviligie mon jardin mes 2 magnifiques arbres mes légumes quelques buissons fruitiers baies prunier j ‘ai même encore planté une glycine et je vois pour faire un joli petit bassin naturel bio pour voir les petits animaux et oiseaux de mon jardin s’y émouvoir , quand je rentre après une journée passé dans mon jardin je me sens bien trés trés bien et ça ça n’a pas de prix !! belles fêtes de fin d’année !! 🙂

    • oui Nadège tu as créé ton petit paradis à toi, et cela commence comme cela, tu seras protégé dans les temps tumulteux qui viennent parce que tu as fais des gestes tout simple, cultiver la terre qui t’a été confié par la vie. Félicitations, continue on se parle bientôt encore de ASEA, j’espère que tu avance bien dans ton réseau.

  3. Merci Aigle Bleu,

    Merci de votre réponse qui donne des solutions par étapes, merci pour les exemples de solutions, je suis rassurée ! c’est super Merci merci beaucoup
    je vous souhaite ainsi qu’a votre famille une paisible et joyeuse entrée dans l’année qui vient, ainsi qu’une douce fête selon vos aspirations! que le meilleur
    Marie-Noëlle

  4. Merci Aigle bleu pour vos messages, vous nous donnez à travers eux la force pour avancer dans ce sens malgré le découragement qui pourrait nous freiner. Merci merci, et je vous souhaite de belles fêtes de passage en 2019
    Françoise

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.