Réflexions sur le monde pour faire suite

Récemment, j’ai écrit des articles qui décrivent la perception que nous avons de pourquoi le monde actuel des hommes est dans un tel état de crise humanitaire et écologique (article 1 et article 2). Je voudrais aujourd’hui essayer de trouver pourquoi nous avons embarqué dans ce bateau qui nous a fait errer, pendant des millénaires, pour nous retrouver aujourd’hui dans une situation fort délicate.  Nos actions et nos comportements créent milles et une injustices et misères, souffrances et maladies et s’avèrent très destructrices pour l’environnement.  Cette situation est complètement illogique et aberrante. Nous avons vu que certains individus avaient profité de notre illusion d’être coupé de la source, de notre lien avec le Divin, pour créer un système dont le but était d’amener l’humanité sur le bord de l’annihilation. Si nous cherchons la racine du problème notamment chez ceux qui ont créé le système actuel et chez les multitudes qui ont continué à nourrir ce système, nous pouvons sans crainte d’erreur penser que c’était l’orgueil et l’attachement à l’ego et à la personnalité qui ont permis que cette situation persiste. De donner de l’importance à l’égo, à la personnalité, de laisser de développer en nous l’orgueil peut créer un sentiment de séparation avec le Grand Esprit et cette illusion est source de bien des errances. Je me propose d’examiner comment nous pourrions éviter qu’une telle situation se reproduise.  Nous savons le chemin pour sortir du marasme actuelle , mais si c’est pour de nouveau plonger dans les illusions et les souffrances au bout de quelques millénaires encore, et encore… non, il est mieux dès maintenant d’examiner tout cela attentivement et de trouver ensemble des remèdes à nos erreurs. Je pense que c’est un bon sujet de réflexions que nous aurions intérêt à poursuivre humblement ensemble aujourd’hui.

Je voudrais commencer par vous livrer les réflexions d’une étudiante de longue date, une élève qui est là depuis que j’ai commencé à enseigner et qui m’as envoyé un texte que je trouve intéressant et en plein dans la substance de ce que nous examinons.  Avec sa permission j’ai un peu modifié le texte pour qu’il soit plus facile à lire (certaines parenthèses sont de moi).  Écoutons Weena Femme Ours.

« C’est souvent par la quête de vision ou la loge de la lune que nous retrouvons le sens du sacré.

 Sur le chemin de la pleine lune, ils (les rites)  nous envoient de génération en génération la compréhension de la mauvaise herbe qu’est l’orgueil et son côté sombre l’arrogance. L’arrogance a une grande puissance de destruction (guerre, violence, pouvoir, etc.) nourrie par nos peurs, nos croyances et nous conduis à des comportements violents.

 L’orgueil est relié au premier centre énergie qui est situé à la base de l’épine dorsale, au périnée, là où nous sommes assis. Ce centre est l’enracinement associer à la famille, le travail, et le sentiment d’être lié à notre mission de vie. Quand le côté sombre de l’orgueil se met en mode attaque il déclenche une énergie qui devient puissante, qu’on l’appelle la conscience tribale;  la crainte d’avoir honte et d’être humilié.    Carl Gustav Jung dit: « qui regarde à l’extérieur rêve; qui regarde à l’intérieur s’éveille ». Pour que cette mauvaise herbe (l’orgueil) se change en plante médicinale, nous devons rentrer à l’intérieur. La plante médicinale s’appelle la révérence.  La révérence est une grâce qui émerge dans la profondeur de l’âme, le sentiment d’émerveillement. C’est le contact sacré avec la vie!   Nous devons nous recueillir dans le calme, le sentiment d’unité et de plénitude, ses qualités spirituelles s’harmonisent alors avec le monde extérieur.  Nous devons nous purifier, nous clarifier pour que notre corps de cristal (corps de lumière) devienne lumineux comme la lune, telle la lune qui nous éclaire. Qu’elle nous enseigne à dissoudre illusion de l’orgueil qui nous afflige depuis si longtemps.

 Quel sentier choisit-on de nourrir?   Celui de l’extérieur (l’orgueil)?   Ou celui d’intérieur (la révérence)?         C’EST NOTRE CHOIX.          WEENA »

Je pense que nous devons en effet chercher à voir quel est l’émotion, le sentiment, le comportement qui est le plus susceptible d’être l’antidote de l’orgueil et de l’attachement à la personnalité et qui peut nous ramener à la source.  La révérence est une émotion qui est en harmonie avec la juste place de l’Homme et la réalité du monde.  Nous continuerons demain à explorer ce qui peut nous aider à retrouver l’unité et l’harmonie avec notre essence et la nature et prévenir les erreurs qui sont si dures à corriger aujourd’hui.

Sincèrement, dans la joie, l’amour et la paix

Aigle Bleu

2 réflexions au sujet de “Réflexions sur le monde pour faire suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.