LA PHILOSOPHIE DE LA NATURE 7

La suite des définitions 2

Universelle

Le mot universel fait référence à univers, soit l’ensemble des planètes, étoiles et galaxies qui constituent le monde créé. Nous pouvons stipuler sans crainte d’erreurs que l’ensemble du monde créé répond aux mêmes lois. Nous pourrions ainsi dire des lois qui gouvernent le monde créé qu’elles sont universelles. Il en est de même pour la terre et l’Humanité. Ce qui est vrai sur le plan galactique l’est aussi pour nous. Ainsi, par déclinaison, nous pouvons aussi stipuler que ce qui est vrai pour un Homme en Afrique l’est aussi pour un Homme dans la taïga sibérienne.

Je me souviendrai toujours de la juste colère d’une femme sage de la nation Cherokee lorsqu’un homme discuta la pertinence d’un enseignement qu’elle venait de donner : « ma vérité n’est peut-être pas la même que la tienne » dit-il. Elle insista fortement sur le fait que la vérité est Une, que ce qui est vrai l’est pour tous les êtres. Nous parlons ici des réalités du monde, des vérités ultimes qui définissent la nature de l’Homme et ses relations avec la création et l’univers.

La définition du mot universelle pour le cadre de cet ouvrage, est adjectif qui désigne une réalité qui s’applique à tous les hommes sans distinction de race, de nationalité, de couleur, de religion ou d’appartenance culturelle.

 

La réalité

La réalité c’est le monde vu sans filtres, sans préconceptions, sans idées préconçues, sans principes scientifiques, le monde tel qu’il est véritablement. La vaste majorité des Hommes perçoivent le monde à travers le filtre de leur éducation familiale et sociale et de leurs expériences passées.  Ainsi, cette perception est souvent teintée d’émotions, de souvenirs et de concepts mentaux et intellectuels. Toutes ces données peuvent être non-conformes à la réalité.   La perception de la réalité ainsi teintée est altérée. C’est pourquoi plusieurs maîtres spirituelles parlent de vivre l’instant présent, sans référence au passé ou à la pensée[1]. Faire l’expérience de la réalité sans référence autre que l’instant présent est une expérience très intense ou les couleurs, les sons, les odeurs et les goûts sont amplifiées, très vives et nettes.  C’est faire l’expérience de la réalité du monde où les capacités et les perceptions de l’être sont précises et détaillées. Cette expérience de la réalité non conditionnés par les souvenirs, la pensée conceptuelle ou les émotions permet aux capacités de l’être d’être augmentées et aux perceptions d’être plus justes. La particularité de l’être humain c’est que sa perception de la réalité est multidimensionnelle et se développe avec le temps. Il peut, avec suffisamment de développement et de pratique, percevoir la réalité jusqu’à la trame interne de la création qui est au-delà du temps et de l’espace. Il devient alors co créateur de la réalité.

Le réel fait opposition à l’imaginaire bien que l’imaginaire peut influencer la réalité. L’opposition est celle d’un imaginaire qui est contraire aux instructions originelles. Nous voulons la paix, la joie, l’amour, l’abondance et une vie heureuse et longue pour nos enfants. Tout ce qui ne sert pas ce but devient un imaginaire discordant et destructeur. La réalité reflète constamment les lois du monde et ainsi la volonté et les enseignements de l’univers, mais aussi les dissonances actuelles de l’Homme qui a perdu son chemin et son lien avec le Créateur de cette réalité. Avec l’empirisme, son reflet, la réalité devient le repère par lequel nous pouvons vérifier et confirmer la vérité.

L’imaginaire discordant de l’Homme peut influencer négativement la réalité. Par contre, l’imaginaire virtuel, ce qui est appelé parfois le monde virtuel ou la réalité virtuelle, n’a aucune influence sur la réalité. Les relations virtuelles et autres mondes virtuels où l’Homme passe actuellement de plus en plus de temps sont complètement artificiels. Ces activités sont extrêmement dommageables puisque dans ses environnements artificiels l’Homme cesse progressivement d’exister dans la réalité. Son imaginaire et ses expériences n’ont aucune réalité, ainsi il peut ne pas voir le reflet juste de ses pensées, paroles et actions dans la réalité. À ce titre, nous verrons qu’il perds ce qui définit un Homme et cesse progressivement d’être ce que les aborigènes d’Amérique appellent un Véritable Être Humain, un Homme.

 

La Vérité

L’Homme doit apprendre à voir la vérité dans la réalité et la réalité de la vérité.

La vérité est Une. C’est dire qu’Elle s’applique à tous les Hommes également. Par contre, dans ses déclinaisons dans la réalité elle est infinie ! Il n’y a pas de fin à la variété, toujours belle, de l’expression de l’Intelligence Primordiale dans la création. C’est lorsque nous avons compris l’Éternelle que la vérité se révèle dans la multiplicité incroyable de sa beauté.

Rien n’est plus important, dans notre recherche de paix et de santé pour la terre entière, que la notion de vérité. La vérité libère véritablement l’Homme. Un Homme qui comprends le monde fais face à toutes les circonstances de sa vie puisqu’il sait toujours ce qui juste et bon de faire et aura toute la création prête à l’aider dans ses actions et sa vie. Les seules souffrances et obstacles à son bonheur sont les hommes qui ne sont pas dans la vérité.

La vérité est Une et pareil pour tous les Hommes. Elle s’exprime dans une infinie variété de nuances dans la création, les communautés et les sociétés de l’Homme. C’est d’ailleurs une des manières les plus faciles de déterminer si un concept est vrai. Sa validité pourra être vérifiée par des milliers d’exemples. La vérité se conjugue au quotidien un peu comme un arbre qui n’arrête jamais d’étendre de plus en plus de branches et de racines dans toutes les directions. C’est le pourquoi des exemples soulignés par l’abréviation Ex. — qui parsèment le texte. Ce sont à chaque fois un ou deux exemples, mais auxquelles nous pouvons trouver bien d’autres exemples, car la vérité est une mais se ramifie à l’infini.

Pour comprendre la vérité de manière holistique, il faut la considérer sous bien des angles différents.

Homme est une partie intégrante de l’unité qui est vérité. Toute la création l’est. Savoir lire cette vérité au sein du monde est simple et à la fois d’une complexité infinie.

[1] Eckhard Tolle et Krishnamurti sont parmi les plus connus des sages qui préconisent une perception direct de la réalité dans l’instant présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.