L’ESPOIR

fleurs-bleu-dans-ciel-bleu

Nous vivons dans un monde vraiment destructeur et illogique, rempli d’injustices, de guerres, de pollutions et de dégénérescences.  Le système sert ceux qui sont dévoyés et prêt à tout pour avoir plus de pouvoir et d’argent. La vaste majorité de la population travaille trop fort, du matin jusqu’au soir, prit comme des mouches dans l’illusion du progrès et les obligations imposées par les gouvernements et le système économique. Les contraintes et la bureaucratie augmentent, les mesures de contrôle de la population aussi.  La pollution et les maladies qu’elle provoque sont à chaque plus difficile à éliminer et ses effets de plus en plus pernicieux.  Dans ce contexte, comment garder espoir?

 

Je peux vous parler de ce qui m’anime.  J’ai conscience que chaque personne a sa propre histoire et ses propres motivations. La vie d’un seul Homme c’est peu de chose devant le poids du monde et ses problèmes. Mais comme me l’a enseigné une guerrière-chamane apache, Oh’Shinnah, ultimement la seule chose que nous pouvons offrir au monde c’est la manière dont on vit nos vies.

 

J’aime.  J’aime le monde, j’aime ma famille et je vous aime.  Dans cet amour réside un espoir inépuisable.  J’ai toujours travaillé pour trouver des solutions aux problèmes du monde. Ce fut un chemin tourmenté et difficile.  Alors, la grâce du Grand Esprit nous donna Anastasia.  Cette Femme qui vît en parfaite harmonie avec la nature a su nous montrer ce qu’était la vie d’un véritable Être Humain. Encore plus proches de la vérité d’origine que les enseignements des Premières Nations qui sont déjà relativement purs si on les compare aux autres religions et cultures des sociétés technocratiques, les enseignements d’Anastasia nous libèrent complètement des illusions du système. Ces écrits nous montrent le chemin de notre libération. Au moment de lire les 9 tomes de Vladimir Megre qui raconte sa relation avec cette femme, j’étais terrassé. Je subissais les attaques des bios robots du système qui cherchaient à détruire mon travail et ma vie en utilisant les médias. Diffamations mensongères, calomnies et médisances dans les journaux, à la télévision et sur internet. 25 ans de travail parti en fumée, séparation avec ma femme d’alors, perte de ma petite famille, rejetée par ma nation d’adoption parce que je n’obéissais pas aveuglement aux directives arbitraires et sectaire de leur organisation malgré 25 ans de loyaux services. J’étais au plus bas.  J’avais renoncé, je continuai mais en pensant légué ce que je pouvais à ma fille.  J’avais de l’espoir pour elle, mais pour moi il ne m’en restait plus. Mais lire une vérité aussi limpide, simple et claire changea un élément clé de ma vie.  J’ai compris que nous allions réussir à transformer le monde et que cela se ferait par l’amour de la terre, en prenant responsabilité pour des terres et des jardins à taille humaine que nous pouvions gérer facilement.  J’ai compris ensuite que je pouvais encore aimer et la vie me donna l’amour. J’ai recommencé à aimer et a reconstruire une petite famille.  Les jardins ont commencé à prendre forme sur notre toute petite terre et l’énergie de construire est revenue.  J’ai commencé à rajeunir.  J’ai trouvé le bonheur et la joie.  L’espoir est là avec force et puissance et lorsque les médias véhiculent toutes les absurdités que l’on entend quotidiennement je me repose sur l’image et le bonheur de mon jardin et de ma famille. La vraie vie elle est là, sur la terre, au jardin, avec les miens.  C’est à la fois le présent et l’éternité. Nous appartenons à la terre et la terre nous appartient.  Le système ne peut nous empêcher de cultiver nos jardins.  Et la vérité a plus de force et de capacité à survivre que le mensonge. La vérité sera vainqueur! Ultimement, c’est la vérité qui remporte la victoire et nous mène là où résident la joie et la santé, sur la terre mère entourée de vie et d’amour, pour l’éternité.  

 

Alors, mon espoir est indéfectible, inépuisable et gigantesque. Et nécessaire dans ce monde qui n’offre pas d’espoir aux jeunes. Ce n’est pas un monde sain où les jeunes se suicident! C’est ce que nous voyons dans tous les pays gouverner par le système technocratique.  Des jeunes et parfois même des enfants qui n’ont plus d’espoir et tellement de souffrances qu’ils fuient la vie. 

 

Il faut retrousser ses manches et vivre! Vivre c’est être Homme, Femme.  Être Homme et Femme veut dire prendre soin du jardin terrestre, du paradis qui nous a été donné à l’origine et qui sait répondre à tous nos besoins et nous remplir le cœur de joie et de bonheur.  La terre nous appartient et nous appartenons à la terre. 

 

Ce fut une semaine très féconde et remplie.  Bon repos à tous et à lundi!

 

Paix et Lumière

 

Aigle Bleu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.