LA GUÉRISON ET LES SOINS THÉRAPEUTIQUES

Cher Aigle Bleu, aujourd’hui le monde nous propose une multitude d’outils thérapeutiques divers et variés pour se débarrasser de maladies, de troubles en tous genres, qu’ils soient d’ordre physique, émotionnel ou même spirituel… Il devient parfois difficile de choisir, ou simplement de sentir vers quelle technique se tourner. Pensez-vous que toutes les techniques de soin aient la même efficacité, ou bien certaines vous semblent-elles préférables ?

AB : La technique me semble vraiment d’une importance secondaire. En revanche, l’intégrité et la qualité d’être du thérapeute a un puissant impact. Il y a beaucoup d’outils thérapeutiques extraordinaires aujourd’hui. En plus de l’utilisation des techniques chamaniques, l’herboristerie et les approches traditionnelles amérindiennes ancestrales, qui sont toujours très efficaces, nous utilisons aussi beaucoup de suppléments et d’appareils modernes, car les pollutions et le stress du monde moderne exigent de nouvelles approches. Mais peu importe les techniques utilisées trois choses me paraissent capitales :

1— que la personne que vous consultez soit réellement dans une attitude de compassion. Soigner constitue bien plus qu’un métier, c’est une vocation. La qualité de cœur du thérapeute est très importante, car toute personne souffrante ou malade est plus vulnérable et recherche un retour vers la santé et le bonheur ce qui est très intime. Une véritable guérison va affecter tout l’être, et non seulement le corps physique. Vous devez aussi avoir cette ouverture du cœur envers vous-mêmes. Vous devez vous aimer, et être persuadé que vous méritez la guérison. Si ce n’est pas le cas, un bon thérapeute va s’y pencher et travailler avec vous pour susciter cette attitude. Si vous ressentez de la compassion pour vous-même, et si vous percevez cette compassion pour votre être de la part de la personne que vous consultez, ceci permettra la confiance, qui joue un rôle essentiel dans tout processus de guérison ;

2— que vous soyez dans une attitude flexible concernant les résultats attendus. Un travail de guérison peut vous emmener dans bien des directions, car il s’agit en fin de compte de devenir une meilleure personne. Tout type de mal-être est comme un son de cloche signalant la volonté de votre être de retrouver l’unité avec l’harmonie et la loi de l’univers. C’est l’alarme qui vous avertit que quelque chose ne fonctionne pas, que vous n’êtes pas en harmonie avec la nature ou la loi divine. Le mal-être, la maladie, bien qu’elle soit désagréable, est en réalité très utile, car elle est le signe qu’un travail est à faire pour vous réaligner avec votre nature primordiale. Notre chemin d’évolution nous porte toujours plus loin et c’est toujours une indication du chemin à parcourir pour évoluer. Ceci est possible uniquement si vous êtes conscient de cette potentialité, et prêt à cheminer sur ce sentier. C’est pourquoi les résultats d’une véritable guérison sont souvent surprenants et que le cheminement pour y parvenir présente parfois des événements inattendus.

3— que vous fassiez ce qui est nécessaire à votre guérison. Si on vous prescrit des herbes, et que vous ne le prenez pas, ou d’autres pratiques et/ou remèdes divers et que vous ne les suivez pas jusqu’au bout, ils ne seront sans doute pas efficaces, même s’ils étaient appropriés à votre cas. Ceci peut sembler une évidence, mais nous sommes parfois paresseux, ou surmener et avons de la difficulté à suivre les modalités de notre traitement avec attention et persévérance. Dans mon rôle de thérapeute, j’ai pu constater cela de nombreuses fois. Le patient commence son traitement, mais il l’interrompt après quelques jours pour se distraire par un séjour en vacances, ou d’autres activités. Les soins par des méthodes naturelles prennent du temps, c’est graduel, il faut avoir de la patience avec la nature, ceci nécessite souvent des efforts, mais lorsque le traitement est suivi dans les règles, la guérison sera définitive.

C’est la grande différence avec le traitement par allopathie. L’effet des médicaments est peut-être rapide, et leur prise facile, mais le mal-être aura tendance à revenir ou à muter, avec le temps, vers une maladie différente. Avec la médecine actuelle on ne parle pas de guérison, mais plutôt d’une gestion des symptômes. La vraie guérison s’opère en harmonie avec les lois naturelles. L’ingestion de produits chimiques, même si on les nomme médicaments, va à moyen et long terme nuire à la santé globale de l’organisme puisque ce sont des produits chimiques et qu’ils ont tous des effets secondaires. Le corps a beaucoup de difficulté à reconnaître et gérer des produits chimiques, car elles sont étrangères aux processus du vivant. C’est pourquoi elles ont des effets secondaires et qu’elles s’accumulent dans le corps créant avec le temps d’autres maladies au grand bonheur des compagnies pharmaceutiques qui s’enrichissent aux dépens de gens souffrant d’aujourd’hui.

La médecine actuelle c’est une mafia. Ils ont un monopole et ils attaquent systématiquement tous les professionnelles de la santé naturelle et alternative afin de conserver leur monopole. C’est très significatif qu’ils attaquent surtout ceux qui ont beaucoup de succès avec leurs soins. Les charlatans ils les laissent tranquilles, car d’éventuels scandales peuvent justifier leurs actions contre les autres thérapeutes. La preuve que la médecine actuelle ne cherche pas vraiment à guérir se trouve dans la formation qu’ils reçoivent. Le simple bon sens nous indique que nous sommes ce que nous mangeons, que l’alimentation est au cœur de la santé. Comme disait Hippocrate, que la médecine dit être le père de leur approche, « Que l’aliment soit ton médicament et que ton médicament soit ton aliment ». En sept années d’études, les médecins n’ont pas ou très peu d’enseignement sur l’alimentation.

La médecine actuelle est très utile pour les polys traumatologies, les grands blessés, les grands brûlés et les diagnostics. Lorsqu’il s’agit de traiter le corps humain comme une machine, découpé, recoudre, réalignés, nettoyés, remettre les liquides, etc. ils sont excellents. Mais pour traiter les maladies mon humble opinion c’est qu’il faut les fuir comme la peste. Vaut mieux utiliser les moyens naturels, car c’est là que nous obtiendrons une véritable guérison.

Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas uniquement un corps. Nous avons des émotions, des pensées et une spiritualité. Nos émotions, nos pensées et notre cheminement spirituel ont une énorme influence sur la santé. Lorsque nous soignons une personne qui vient vers nous, avec l’approche traditionnelle de nos ancêtres des Premières Nations, ce n’est pas la maladie que nous regardons, mais la personne. Nous allons travailler avec tous ses aspects, son corps physique, son corps émotionnel, son corps mental et sa spiritualité. Comme le disait un de mes aînés, « la personne qui vient te consulter doit te quitter une meilleure personne qu’à son arrivée ou tu n’as pas bien fait ton travail ».

Voilà mes pensées aujourd’hui sur la santé et les méthodes thérapeutiques.

Aigle Bleu

 

Aigle Bleu

5 réflexions au sujet de “LA GUÉRISON ET LES SOINS THÉRAPEUTIQUES”

  1. MERCI je crois SEULEMENT en la médecine alternative et c la terre mère…j ai un bouleau que je VAIS voir presque à tous les JOURS pour m aider à guérir..il me donne de son énergie et je lui parle aussi
    MERCI beaucoup pour ce texte
    Je sais la médecine allopathique ne guérit pas
    C

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.