LE CHANGEMENT D’ÈRE DU CALENDRIER MAYA – 21 DÉCEMBRE 2012

J’ai été pour une semaine au Mexique en décembre 2012, sur l’invitation de chamans Mayas pour une organisation spirituelle s’inspirant du célèbre calendrier Maya. Nous y allions, des invités de partout dans le monde, pour célébrer l’avènement du Nouvel Ère Maya qui commençait le 21 décembre 2012. J’y suis allé par sens des responsabilités, car je n’avais au départ pas envie d’y être et ma famille pas envie de me voir partir à quelques jours de Noël. L’hiver pour moi c’est une période d’introspection. Ils ont réitéré leur demande 3 fois et alors j’ai longuement interrogé les augures. Les augures étaient favorables et mon intuition me disait d’y aller. Mais depuis que je suis revenu de cet événement, de multiples facettes et dimensions de ce qui est survenu deviennent apparentes. La première qui est devenue évidente à mesure du passage des jours c’est qu’effectivement nous ressentons la nouvelle ère. Le temps du changement est arrivé. Je vous donne quelques nouvelles et impressions de cet événement.

La première chose qui nous a vraiment touchés c’est la grande gentillesse des Mexicains. Les Québécois déjà ont la réputation d’être gentils et je l’ai souvent remarqué lors de mes retours de voyages à l’étranger, mais là je pense que les Mexicains remportent la palme. Il est vrai que nous étions dans un lieu privilégié, Mérida au Yucatan, lieu touristique haut de gamme, et les gens nous ont dit que c’était une ville plus sécuritaire que la plupart des villes au Mexique. Mais partout nous avons été accueillis, servis et assistés avec une grande gentillesse et un beau respect sans que cela n’affecte l’efficacité. Il est certain que les gestes et la manière sont plus lents et plus détendus qu’au Canada et en Europe, la chaleur oblige. J’ai vraiment eu de la peine à m’adapter à cette chaleur. Nous sommes partis du Québec en pleine tempête de neige et mon corps qui aime l’hiver a eu un choc d’être soudainement sous des températures de 35 degrés. Alors je pense que personne ne bouge trop vite et que cela fait partie des mœurs. J’étais chanceux que ce soit l’hiver, car les gens me racontaient ce qu’était la température entre mai — aout !!! Pas pour moi…  !!

Aussi, les gens ont vraiment très clairement des origines Maya et autochtones. Je ne voyais pas de grandes différences entre les Maya et les Mexicains si ce n’est dans l’habillement. Et ils ont le respect de leurs origines. Un matin j’ai eu le bonheur d’arriver au déjeuner de l’Hôtel où se déroulait un rituel Maya, une prière de remerciement pour l’abondance de la vie. Les gens qui n’étaient que des clients réguliers de l’Hôtel étaient debout, très respectueux et participants sans réserve à ce que se déroulait. J’ai imaginé la même scène au Québec pour comprendre qu’il y a une énorme différence. Au Québec les gens auraient ri, se seraient moqués, n’auraient pas participé et les quolibets et remarques désobligeantes sur les « sauvages » auraient fusé de toute part. J’ai déjà vécu ce genre de situation. Mais là, que du respect et de la joie que nous puissions célébrer ensemble. En allant ce matin-là au Sommet Planétaire j’ai discuté de cela avec le chauffeur du taxi et il reconnaissait aussi que les gens étaient beaucoup plus respectueux de leurs origines, qu’ils ont plus de valeurs, de morale, d’éthique que les Américains et les autres peuples qu’il connaissait. Il était aussi très fier et reconnaissant qu’un étranger sache reconnaître ce trait de caractère de son peuple. J’ai l’intuition que le taux de suicide dans ce pays doit être beaucoup plus bas qu’au Canada et aux É.-U.  Quand le peuple adhère à des valeurs morales et éthiques élevées dans le respect de leurs ancêtres, la santé mentale et affective de tous et toutes en bénéficie. Les Québécois auraient beaucoup à apprendre des Mexicains. C’est peu connu, mais plus de 70 % des Québécois de souche ont des ancêtres amérindiens.

À la Cumbre Espiritual, cette rencontre internationale organisée par les Mayas, il y avait de tout. Les gourous de tout acabit avec leurs suites de disciples, Masuro Emoto le scientifique japonais avec ces recherches sur l’eau ;, le romancier James Redfield (la Prophétie des Andes) les illuminés, les fous, les vendeurs du Temple, des guérisseurs très doués, des artistes talentueux, des représentants de religions officiels, des chamans canadiens, européens, sud-américains et les aînés amérindiens des peuples Mayas, Olmèques et Toltèques. Avec ces derniers nous avons vécu des cérémonies puissantes et belles, nous avons partagé des moments de connivence, de partages et nous nous sommes écoutés les uns les autres lors de nos enseignements respectifs. Des moments importants où nous avons célébré l’unité de toutes les traditions chamaniques et autochtones et l’unité de tous les peuples de la terre. Dans nos célébrations il n’y avait plus de différences entre les jaunes, les rouges, les noires et les blancs, mais une seule humanité, une seule tradition vraie qui respecte la terre et tous les êtres qui y vivent. Nous avons tous et toutes en commun que la terre puisse retrouver sa santé originelle puisque de cela dépend la vie des générations futures.

L’organisation était énorme et malgré de nombreux petits accrochages j’étais impressionné et surpris que l’organisation de la Vénérable Madre Nan Khin représentant  la tradition Maya solaire ait réussi un événement d’une telle ampleur. J’étais soulagé de l’accueil et de la reconnaissance qu’ils m’ont témoignée en privé et public. Il y a eu des moments très cocasses notamment lors de ma cérémonie avec la Pipe Sacré.

Le 21 décembre 2012, j’ai animé à 18h00 la première cérémonie dont j’avais la responsabilité. Des circonstances très cocasses et très symboliques de cette transition d’ère dans laquelle nous vivons.

En allant à la cérémonie avec mon ami, Patrick Dacquay, chaman celte de France, nous étions vraiment hilares. Car la cérémonie se déroulait sur un stationnement! Imaginez des chamans habitués à faire des rituels en pleine nature être demandé de le faire dans un stationnement sur une grande estrade de spectacles en plein air. La grande estrade était très bien aménagée et décorée pouvant recevoir sans peine plus de 45 personnes en cercle sur l’estrade même, plus s’ils étaient disposés autrement. Mais c’était néanmoins au bout du stationnement du Palais des Congrès de Merida. Patrick et moi rigolions, réellement ébahis de la situation.

En y allant, on nous demande de ne pas passer dans un stationnement juste devant celui où était montée l’estrade qui allait devenir une aire cérémoniale. Il y avait beaucoup de polices et nous avons vu quelques camions de l’armée. Effectivement, à côté du centre des congrès il y a le Musée Maya et justement ce soir-là le président de la République devait y faire une visite très médiatisée avec toute l’attention que le monde portait au Mexique avec ce fameux 21 décembre 2012 du calendrier Maya. Ils avaient pour cette occasion détourné le trafic qui maintenant passait sur la route à l’arrière de l’estrade avant de s’éloigner sur l’autre angle de ce grand rectangle que formait le stationnement donc à notre droite. Ainsi, nous avions de manière continuelle le bruit des camions et des autos!!

Nous sommes dans un bon esprit, car toute la situation nous fait marrer! En préparant mon matériel, je commence mon petit discours pour préparer ceux qui sont venus célébrer avec moi la Pipe Sacrée. Il faut créer un contexte avec des enseignements pour préparer à une prière si puissante qu’est le calumet sacré. Soudainement, un des aînés de la nation Olmèque qui était là, pour qui j’ai beaucoup de respect, décide de prendre la parole et d’en faire son événement. Je suis un peu dans l’embarras, car nous avions célébré ensemble et il était parmi les quelques aînés des Premières Nations à participer à nos événements et nous aux siens. Mais après quelques conférences les jours précédents c’était néanmoins ma première cérémonie. J’avais une prière importante à faire pour le changement d’ère. Ne sachant quoi faire je prends les deux sections de la pipe en mes mains et demande à cette médecine puissante de résoudre mon dilemme. Avec cette intention je joins le fourneau et la tige du calumet sacré, l’activant. Je regarde ensuite l’aîné Olmèque qui croise mon regard. Dans l’instant il s’étouffe violemment incapable d’arrêter. J’en profite pour reprendre la parole pour calmer et remettre l’ambiance, car je voyais les gens un peu confus de ce qui arrivait. Toute la situation est du plus grand comique et cela aide à rapidement remettre en place les bonnes vibrations. Alors, que tout se calme notre aîné réussis à calmer sa toux. Là, avec un grain de superbe et d’audace, il se redresse et demande le silence à plusieurs reprises. Soudainement, c’est l’explosion! Juste devant nous éclatent les feux d’artifice pour fêter le président et cet événement. Là, plus moyen de parler dans les fortes pétarades des gigantesques feux d’artifices. Nous sommes aux premières loges. Vous l’avez deviné, ce stationnement devant nous que nous avions dû éviter, c’était là qu’étaient disposés les feux d’artifice. Je me demandai même si les étincelles ne se rendraient pas jusqu’à nous tellement ils étaient proches. Les gens dans la joie de tout cela se sont mis à crier en espagnol et en anglais « C’est pour toi Aigle Bleu « . Nous étions vraiment très joyeux là, tout cela nous portait vraiment à rire, c’était trop drôle et les feux étaient vraiment très beaux.

Le grand-père Olmec, là, était complètement découragé. Il s’est tû et je voyais qu’il ne parlerait plus. Au moment où les feux d’artifice se terminent, je recommence les enseignements. Je commence la cérémonie. Un immense calme descend sur nous: je n’entends plus le trafic, nous sommes dans une bulle lumineuse, la prière est puissante et vraie. Un très grand moment magique solennel et vrai. On ressentait quelque chose de nouveau, une transformation dans les énergies qui étaient et restent inexplicables. Nous avons été plusieurs ensuite à témoigner que nous n’entendions plus le trafic pendant la cérémonie.

En revenant après avec Patrick nous avons fait un constat intéressant. Même dans les pires conditions, loin de la nature, avec des obstacles nombreux et inévitables, les rituels chamaniques ancestraux réussissent à recréer les énergies du vrai, l’idéal de l’esprit et l’ambiance de la nature. Malgré le chaos de la vie moderne, nous avons pu invoquer le nouveau monde, le créer entre nous et vivre un moment hors du temps et de l’espace. Et nous avons bien ri!

Depuis mon retour je suis vraiment émerveillé par ce que je ressens. Des signes m’indiquent que certaines sagesses que je gardais secrètes peuvent maintenant être partagées, divers hommes publics et politiques qui représentent l’ombre se trouvent accusés et au pied du mur, les énergies pour le renouveau se modulent en de nouvelles harmonies, des chansons affluent, bref… un immense soupir de soulagement.

Je comprends maintenant pourquoi il était important que je sois à cet événement auquel je n’avais pas envie de participer. Il était juste que j’y sois et que je sois honoré de la manière que je l’ai été, puisque depuis aussi longtemps que je peux réfléchir consciemment, depuis la toute petite enfance, je travaille pour l’avènement d’une ère où il y a respect de la nature, intelligence et amour dans notre mode de vie. Et là, je sens que nous y sommes engagés, sur le sentier du monde nouveau qui se recréera sur les cendres d’hier et les promesses de demain. Les énergies qui se déploient actuellement vont rendre les transformations à notre mode de vie beaucoup plus facile à effectuer. Mes visions vont commencer à se réaliser maintenant… Cela me remplit d’un profond soulagement.

J’étends des remerciements du fonds du cœur à Simeth Maya de Palenque pour son invitation et soutien à notre venue à la Cumbre et la Vénérable Madre Nan Khin et son organisation.

Depuis mon retour du Mexique j’ai observé une augmentation assez spectaculaire du flot de sagesse et des inspirations qui habituellement viennent lors de mes marches matinales.  Seulement, maintenant c’est un flot intarissable qui parfois dure bien avant dans la journée et qui me donne à penser que je vais pouvoir partager davantage avec vous. Car je réussis à écrire une partie de ce que je reçois.

La sagesse est la voie pour nous sortir de cette situation qui menace l’avenir de la terre et du vivant.  L’éducation et la vérité sont les voies de l’avenir. Nous ne devons plus compter sur la purification planétaire annoncée par les prophéties. Bien que ces purifications aient été la voie du retour vers la raison et la santé de la terre dans les ères passées, elles ne seraient pas idéales aujourd’hui. De telles calamités auraient comme effet de détruire les centrales nucléaires qui répandraient une incroyable destruction. Sans parler de toutes les autres sources de pollution que l’industrie a empilée un peu partout.  Il serait mieux de guérir la terre graduellement, lentement mais surement, et chacun de nous devient un artisan de cette guérison, de cette grande paix qui tranquillement se dépose sur la terre mère.

Ce que je vois en fait c’est un ensemble d’enseignements assez simples qui pourront être transmis ici dans un premier temps et ensuite rassemblés dans un futur site d’enseignements. Ici les partages seraient donnés au fur et à mesure que j’ai le temps d’écrire. C’est en fait une voie, un chemin que chacun peut prendre, de là où la personne se trouve, pour aller d’une vie confuse, morne et difficile dans un système qui n’a pas de sens, à la joie, l’intelligence et la paix d’une vie au sein du paradis terrestre.

Impossible dites-vous? Non, en fait le monde est façonné par nos pensées. Je le sais, j’ai appris à voyager dans les dimensions et les mondes subtils depuis que je suis enfant. Je sais que le monde est tel que nos pensées le façonnent. Vous pouvez continuer à vivre au même endroit, à faire le même boulot et vivre avec les mêmes personnes et pourtant être dans un nouveau monde.

Montrer le chemin est une chose, mais marcher vers la destination c’est chacun qui doit le faire. Par expérience, je sais que vous sentirez la joie affluer dès les premiers pas.  D’ailleurs, si je me fie à vos commentaires, plusieurs le ressentent déjà en lisant ce blogue.

2019 11 03

Je vous écris maintenant huit années plus tard. Effectivement le flot de sagesse qui déferla dans le blogue dans les jours qui ont suivi cet article a fini par faire l’objet d’un livre LE CERCLE DE TOUTES NOS RELATIONS : manuel pour un nouveau monde publié aux Éditions du Dauphin Blanc. Par contre, l’humanité n’a pas compris les messages livrés lors de ce changement d’ère. La pollution continue tous azimuts, 90% de la faune mondiale a été décimée dans les 10 dernières années. Je ne pense pas que nous pourrons échapper à la purification planétaire. Les signes de la virulence déchainée des éléments, inondations, feux sauvages incontrôlables, sècheresses, tempêtes de vent, cyclones, ouragans, tremblement de terre, tsunamis, changements climatiques, la terre exprime son déséquilibre et demande l’aide des Hommes qui se savent plus quoi faire. Pourtant personne n’écoute la voix des peuples autochtones de la terre dont les Premières Nations d’Amérique, ceux qui connaissant le mieux la nature et qui savent comment corriger cette situation. Il y a au contraire une recrudescence d’attaques culturelles et racistes, parfois violentes et à chaque fois injustes, qui affligent nos guérisseurs et gardiens de traditions. Malgré un discours de réconciliation, dans les faits nos femmes continuent à disparaître et être retrouvées mortes et les forces armées et policières n’hésitent pas à utiliser la brutalité pour arrêter nos protestations contre la désacralisation de la terre-mère.

Néanmoins le nouveau monde est là.  Des rencontres comme celle que nous avons vécue au Mexique sont importantes et continuent bien que dans plus de confidentialité et de secret puisque le système veut notre mort. Nos mains sont toujours tendues, dans le pardon et la compréhension, si jamais un jour il y a volonté de transformer notre société de consommation en communautés écologiques. Les domaines familiaux continuent à se créer et sont nombreux ceux qui ont compris le message. Mais cette conscience ne s’est pas rendue sur la scène politique, dans les gouvernements du monde, manipulés depuis des millénaires par la puissance des banques et du système financier.

Il faut continuer à prier et à invoquer l’aide des ancêtres et du Grand Esprit. Seule la spiritualité des origines peut corriger la situation actuelle. Sachez que je continuerai toujours à travailler pour la paix, l’amour, la joie, l’unité avec la terre et la vie. Je ne suis pas seul, nous sommes multitudes! La lumière va toujours finir par dissiper les ombres. La vérité triomphe toujours.

La machine technocratique moderne n’aime pas la nature et par ricochet tous ceux qui militent pour elle. Je vous laisse imaginer la vie que nous avons…  Ainsi, votre soutien est très apprécié. Je n’ai pas toujours le temps de vous remercier pour vos commentaires et vos prières alors j’en profite aujourd’hui, un grand et sincère merci ! 

À l’orée de l’éternité, je salue les dieux et déesses en devenir de la terre. C’est vous,  homme et femmes qui prenez la responsabilité de protéger la terre en cultivant vos jardins! Car vous êtes véritablement l’espoir et le salut des générations futures.

Aigle Bleu

9 réflexions au sujet de “LE CHANGEMENT D’ÈRE DU CALENDRIER MAYA – 21 DÉCEMBRE 2012”

  1. Kici mik8etc pour ce niveau relevé de compréhension, de simplicité, d’ouverture du coeur. Tu nous donnes une leçon de vie incommensurable. Et je regrette que plus de gens ne prennent pas le temps de te lire, d’ouvrir leur coeur à ton message et d’aller s’asseoir avec toi, ta pipe sacrée, et prennent le temps d’un cercle de paroles axé sur l’être spirituel qui vit en chacun de nous.

    Répondre
  2. Vous avez bien des mérites, et notre sensibilité unie à l’évidence pourront aller puiser la force non seulement dans la lumière, mais aussi dans l’Ombre, qui nous aidera aussi.
    N’hésitons plus à embrasser la plénitude de notre humanité réunifiée pour lever nos troupes de transformation !
    Merci Aigle Bleu

    Répondre
  3. Merci Aigle Bleu pour ce partage.
    Ce matin je me suis fait la réflexion suivante: comment la terre et toutes les formes de vie qu’elle abrite nous nourrit encore avec tout ce qui lui est infligé? Je me suis dit alors que le pouvoir de prières lumineuses et collectives fait son oeuvre.
    Alors merci à nous et à tout ceux qui se sentirons reliés.
    Laurence

    Répondre
  4. Merci pour vos écrits. Les temps changent et la parole se libère de plus en plus. Je suis émerveillée par ce changement et remercie l’univers de me permettre de vivre, de croire et de voir tout cela… Je rencontre tous les jours des personnes qui avancent sur le chemin de lumière et qui le partage

    Répondre
  5. En pensées avec vous Aigle Bleu.
    Merci pour ce moment de lecture qui aide à garder espoir.
    Passez de joyeuses fêtes .

    Paix, Santé, Joie et Amour

    Répondre
  6. Merci : votre témoignage participe à garder espoir malgré les tourmentes de notre monde.
    Il est vrai qu’il commence à y avoir beaucoup de prises de conscience, de révélations mais face au mal que l’homme continue à faire partout ce n’est pas toujours facile de rester dans la joie, de vivre avec coeur nos espoirs et visions !!!
    Je prie, gardons l’Unité et l’Amour
    Bonnes fêtes de fin d’année !

    Répondre
  7. Merci Aigle bleu pour ce très beau texte, et pour votre manière d’appréhender le monde. Que ces fêtes de fin d’année vous apportent réconfort, joie, et amour avec ceux que vous aimez
    Françoise

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.