MATIN BRUMEUX EN BELGIQUE – poème écrit le 23 Novembre 2011

Les douces brumes du tôt matin coule sur les collines

Les chevaux blancs se fondent dans la brume comme des sirènes de terre
Le soleil se lève mais reste encore au repos derrière les nuages pendant que le ciel bleu qui tente de percer se montre timidement ici et là dans le vaste ciel

Ainsi la vérité enfin commence à s’exprimer bien que craintivement dans les activités incessantes de l’homme

Il commence enfin à comprendre que son bonheur n’est pas dans les orgueilleuses constructions des villes mais bien dans la paix de ses jardins

Les poisons de sa technologie se répandent comme mortels et morbides serpents venimeux dans les éléments de la terre, Pendant que les bio robots de l’ombre s’attaquent à tous ce qui brille de la lumière du vrai et du bon

Mais la force des porteurs de lumière s’accroît et la panique s’agite au cœur de ceux qui servent cette bête à sept têtes, le système technocratique.

Une nouvelle journée s’offre a nous pour porter l’amour, la joie, l’harmonie dans toute cette folie

Et rire aux larmes d’être encore et toujours les magiciens du nouveau monde.

Ferme du Bois le Comte, Orval, Belgique, Novembre 2011

 

2 réflexions au sujet de “MATIN BRUMEUX EN BELGIQUE – poème écrit le 23 Novembre 2011”

  1. Il y a aussi ce matin clair et limpide en Bourgogne… Au coeur de la Puisaye…pas de chevaux
    Bien cordialement de France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.