LE BLAIREAU – animal totem

blaireau-502Il est très important de comprendre la médecine de cet animal aujourd’hui. Un blaireau peut être assez vicieux et, quand il attaque, c’est de manière très puissante. Il se met facilement en colère et est capable de répondre à tous les dangers très rapidement.

 

Telle est sa médecine: sa volonté de lutter pour son espace et sa famille. Son agressivité peut être dans certaines circonstances une bonne médecine.

 

Le blaireau obtient souvent ce qu’il veut, car sa réputation le précède, de sorte que l’on ne se met pas en travers de son chemin, sachant qu’il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Ainsi, il est bon de cultiver un aspect de cette volonté pour ne pas “se faire manger la laine sur le dos”. Il est bon d’être bien enraciné en soi, de savoir quand et comment réagir avec agressivité lorsque c’est nécessaire.

Il est très rare que l’agressivité devienne nécessaire, mais lorsque cela advient, bien des gens ne savent pas l’utiliser. En effet, c’est un aspect du comportement qui a été déformé par la société, par les conditionnements et programmations du monde civilisé. C’est une capacité qui se trouve complètement éteinte chez de nombreuses personnes ou encore exacerbée ou exagérée chez d’autres. Or si l’on mord chaque personne autour de soi, les autres nous fuient. Mais si on ne sait pas s’affirmer pour son territoire et son espace vital, les autres pourront nous piler sur les pieds et profiter de notre léthargie. Il est donc important de savoir doser l’agressivité. Il est important de savoir dire ce que l’on ressent, d’être prêt à faire ce qui est requis pour obtenir ce que l’on veut. Parfois, les gens sont tellement timorés qu’ils n’osent pas entreprendre les gestes nécessaires pour obtenir ce qu’ils souhaitent, alors ils restent dans un monde fade, insipide et qui manque de piment.

La médecine du blaireau caractérise souvent une mentalité de patron, de chef d’entreprise. Or, si elle est équilibrée et non tombée en excès, si elle est utilisée quand il est temps et de manière juste, une telle mentalité permettra au patron qui la possède de garder sa compagnie à flot et en état de fonctionner.

Le blaireau nous enseigne également comment utiliser la colère de façon constructive. Les grands maîtres, au cours de leur vie, connaissent un moment où la colère est nécessaire et l’expriment, tel Jésus chassant les marchands hors du temple.

La médecine du blaireau c’est aussi savoir exprimer la colère et la frustration de manière non destructive. Il est la plupart du temps très malsain d’exprimer la colère au quotidien dans son milieu de travail ou dans la famille.  Par contre, si on éprouve ces sentiments et que l’on ne trouve pas de manière constructive de l’exprimer elle peut se retourner contre nous.  Il est bien de trouver comment l’exprimer correctement sans quoi la colère peut revenir sur soi pervertit. En effet, le foie peut souvent souffrir d’un excès de colère non exprimée ou mal exprimé. Les gens qui ont de la colère dans la voix et parlent trop fort, bien souvent, n’ont pas su s’exprimer lorsque c’était nécessaire; la colère contenue a ainsi touché leur foie, un déséquilibre s’est produit et un état pathologique s’est développé.

Il faut donc savoir parler lorsque c’est le moment et de manière appropriée.  La connaissance du cercle peut être très importante ici, car elle donne un cadre favorable à l’expression de toutes les émotions sans nuire ou diriger ces émotions contre une personne en particulier.

La justesse dans l’expression de l’agressivité voila la médecine du blaireau.

Retrouvez tous les autres animaux totems dans mon livre : Les animaux totems dans la tradition Amérindiennehttp://europe.boutiqueaiglebleu.com/fr/produit/les-animaux-totems/

MON PROCHAIN ATELIER ! : http://www.aiglebleu.fr/totems

Laisser un commentaire