LA SOLITUDE ET L’ERMITE

Bonjour Aigle Bleu

 Puisqu’il y a un temps pour tout, et une place pour chacun et que nous n’avons pas, par bonheur les mêmes caractéristiques et fonctions, je voudrais que vous nous parliez du rôle et de la fonction de l’ermite.   Vous mettez souvent l’accent sur la communauté et la contribution de chacun, mais il me semble que vous avez passé 3 ans dans en mode ermite avant de revenir dans ce monde et que votre inspiration, votre muse, Anastasia, n’est-elle pas un ermite en quelque sorte ?

 Au plaisir de vous lire!

 Matthieu

« L’Homme qui ne sait pas apprécier sa solitude n’a rien à partager avec les autres.[1]» La solitude et l’isolement dans la nature sont nécessaires et essentiels dans la vie de tous les êtres humains particulièrement aujourd’hui. J’ai eu le bonheur de faire des retraites et des quêtes de vision seul dans la forêt. J’ai aussi une nature solitaire, j’aime être seul et je vis comme le disent parfois mes compagnes, comme un gros ours. J’ai eu des périodes ermite. Je n’ai pas de manières, je dis les choses crument et directement, sans prendre de gants blancs lorsque sonne l’heure de dire la vérité. J’aime parfois roter et lâcher de sonores flatulences pour voir réagir les gens bien nés qui ont grandi dans les coutumes des sociétés européennes. Ça m’amuse beaucoup que de simples fonctions corporelles puissent avoir autant d’impact sur leurs émotions, avec l’espoir qu’il puisse comprendre les conditionnements qui les affligent. Tout cela vient d’un esprit non conditionné, qui comprend dans l’absolu ce qui est vraiment important dont un bon sens de l’humour.

Vivre dans la solitude, vivre comme un ermite n’empêche pas la communion avec le monde. Effectivement, Anastasia vit en recluse. Lorsqu’elle était très jeune, les seuls êtres humains qu’elle a vus furent son grand-père et son arrière-grand-père et encore elle ne les voyait pas tous les jours. Elle avait beaucoup plus de contacts quotidiens avec les animaux qu’avec les humains. Elle vit seule dans la taïga sibérienne avec ses 2 enfants. Son grand-père vit à proximité, mais c’est tout, il n’y a personne d’autre à des kilomètres à la ronde. Elle ne voit le père des enfants qu’occasionnellement. Et pourtant, je considère qu’il n’y a pas d’être humain qui fait plus pour l’avenir de l’humanité et de la terre que cette femme. Elle comprend avec une justesse étonnante l’état actuel du monde, les raisons qui ont fait que nous en sommes rendus là et les solutions aux problèmes auxquelles nous sommes confrontés. Ceci illustre bien l’importance de la solitude et de la réflexion dans la nature.

Les animaux, les plantes, les éléments font toujours ce qui leur a été demandé par le Grand Esprit. Les Premières Nations appellent cela les instructions originelles. Le seul qui possède le libre arbitre, la possibilité d’aller contre les lois universelles, contre ses instructions originelles, c’est l’Homme. Actuellement, l’être humain est conditionné et programmé par des intentions malveillantes qu’il subit depuis maintenant 12 000 ans. Nous sommes dans un processus accéléré de destruction des écosystèmes. Nous abimons à une allure incroyable le monde qui nous fait vivre. Ce comportement est contraire aux lois de la vie, ce ne sont pas nos instructions originelles, mais bien les conditionnements et les programmations de la société technocratique.

Lorsque nous sommes pendant plusieurs jours seuls dans la nature, la vérité du monde commence à déteindre sur nous. Ceci parce que la nature et tous les êtres qui y vivent respectent toujours les lois universelles. Il n’y a pas de mensonges dans la nature ! Tout ce qui nous entoure est vrai ! Alors, les absurdités de notre mode de vie civilisé deviennent apparentes et nous commençons à penser comme de véritables êtres humains.

Peu importe son nom, le Grand Esprit, Dieu, les instructions originelles ou simplement les lois universelles, il n’est pas nécessaire d’être croyant pour comprendre qu’il y a des vérités essentielles qui concernent tous les êtres et qui sont la base de la vie. Les voir, les comprendre c’est la responsabilité de tous les Hommes. Puisque l’Homme jouit du libre arbitre, s’il ne comprend pas ses instructions originelles il ne saura pas vivre en harmonie avec le monde et créera chaos et destruction. Ainsi, c’est notre rôle de comprendre la vérité et de la manifester au sein le monde.

Une des plus puissantes méthodes pour commencer à comprendre les réalités de la vie et la vérité c’est la solitude dans la nature. D’être soustrait au monde des hommes et entouré de la vérité universelle de la nature nous conduit plus près de ces compréhensions. Nous trouverons aussi la joie, l’amour, la paix, la sérénité et notre chemin de vie individuelle, qui est unique pour chaque être humain, sera aussi lentement révélé. C’est un processus perpétuel, car notre sentier change toujours à mesure que nous nous développons et évoluons.

Alors le rôle de l’ermite ? C’est celui qui recherche la vérité dans le dépouillement d’une vie au sein de la nature. Sans que personne ne le sache un tel être à une profonde influence sur le monde sans quitter sa caverne. C’est la recherche spirituelle la plus efficace qui existe, mais elle doit être précédée par une formation appropriée. Cela fera l’objet d’une autre conversation puisque ce n’est pas simple aujourd’hui de comprendre comment fonctionne l’esprit humain en relation avec le monde, dans ce contexte d’altération extrême de nos consciences dans la civilisation technocratique. Mais il est important de mentionner que nous devrions tous expérimenter la solitude au sein de la nature au moins quelques jours pour commencer à retrouver la santé de l’esprit. Et puisque nous avons mentionné Anastasia, elle dit que pour avoir une déprogrammation assez importante pour influencer l’être dans le bon sens, cela prend 9 jours.

Les Peuples Premiers connaissent cela. Nous le pratiquons encore sous forme de quêtes de vision et loges de lune. Nous offrons notre sagesse librement, avec dans nos cœurs du pardon pour les génocides qui furent perpétrés contre nos nations et le vol de nos territoires ancestraux. Le ressentiment, la vengeance, la punition n’est pas notre voie. Mais nous attendons toujours que l’Humanité vienne puiser aux fleuves de nos sagesses. L’avenir de l’humanité et de notre planète dépend de la compréhension des instructions originelles de l’Humanité. Elles doivent être au cœur de nos modes de vie. Si nous le faisons, nous guérirons, les guerres prendront fin, la pollution sera purifiée, presque toutes les maladies disparaîtront et la terre et l’humanité seront de nouveau entières. Nous viendrons un jour plein cercle au paradis de terre mère, où nous sommes nés, les enfants aimés du Grand Esprit.

À la semaine prochaine !

Aigle

[1] Parole d’un enseignant spirituel Daniel Zekoutte


1 réflexion au sujet de “LA SOLITUDE ET L’ERMITE”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.