LA RÉINCARNATION ET COMMENT RETROUVER DE VIE EN VIE LES ÊTRES AIMÉS

L’amour! Je n’ai personne dans ma vie ces jours-ci mais j’aime tellement! Mon cœur est rempli d’amour pour la Terre-mère et les Hommes et Femmes et les oiseaux et cristaux et animaux et les arbres et la neige… je pourrais continuer à louer la beauté de ce monde pour toute l’éternité. En fait, c’est bien mon intention 😉

J’en profite pour souhaiter en ce jour de fête un amour éternel à tous les amoureux! Et de vous partager un article qui raconte comment garder pour toujours l’être aimé à ses côtés.

2013_04_17_soiree_0004-16-Modifier2

Je vous avais promis de vous enseigner comment retrouver les êtres aimés de vie en vie. Alors…

Ces enseignements je les ai reçus à trois reprises. Avec mes enseignants de la nation Tsalagi du clan de l’ours, dans les enseignements sur l’immortalité chez les taoïstes chinois et dans les volumes d’Anastasia, une Védrusse de Russie. Ceux des Cherokees ressemblent beaucoup aux enseignements d’Anastasia. En fait, la technique est la même.

Dans de très nombreuses traditions et dans toutes les nations autochtones, il y a des exercices et des pratiques qui permettent de ressentir et de réaliser que nous sommes un esprit qui habite un corps et pas uniquement un corps. Le corps est comme un vêtement que nous endossons pour faire l’expérience de la vie et découvrir le pouvoir merveilleux de co création et celui d’aimer notre famille, notre communauté et notre terre. Nous faisons l’expérience de notre multi dimensionnalité toutes les nuits lorsqu’en rêve l’esprit quitte le corps pour aller dans d’autres dimensions. C’est la particularité de l’être humain de pouvoir exister simultanément dans toutes les dimensions de l’être. Dans les nations autochtones et les communautés naturelles, c’est une manière d’appréhender et de travailler la conscience de l’esprit. Le monde des rêves est un monde réel qui est important. Il n’y a que les sociétés « civilisées » pour discréditer le monde onirique et dire aux enfants « ce n’est qu’un rêve ». Bref, dans le monde réel où les peuples premiers ont une vraie connaissance de la vie, il est fondamental de comprendre la vraie nature de l’esprit et du corps. Par cette connaissance, il est possible de comprendre la migration des âmes, ce voyage éternel par lequel nous revenons encore et encore faire l’expérience de la vie sur la merveilleuse et très belle terre mère. 

C’est la première étape, la compréhension de cette partie invisible qui constitue notre être éternel et immortel.  Il s’agit ensuite de planifier, préparer, manifester et prendre soin du domaine familial, ou encore, des territoires familiaux. Si l’enfant naît dans un domaine familial qui a été préparé pour lui, cette connaissance est immédiatement acquise. Mais pour la grande majorité d’entre nous aujourd’hui, nous sommes orphelins d’une mère patrie. Nous n’avons pas l’amour de la terre mère, car nous n’avons pas été accueillis sur un domaine qui nous appartient. Mais nous pouvons y parvenir. Cela s’acquiert en préparant notre petit coin naturel sur terre. Lorsque nous travaillons la terre, nous voyons comme la terre nous retourne au centuple nos petites attentions. Lorsque nous ressentons que la terre nous appartient et que nous appartenons à la terre, il y a un amour immense qui grandit en nous. La dévotion des peuples premiers pour la terre des ancêtres prend tout son sens ici et on peut alors véritablement comprendre ces expressions, la mère patrie ou la terre mère. C’est cet amour qui va permettre à l’âme et l’esprit de revenir sur les domaines des enfants de nos enfants et retrouver nos familles et l’être aimé. Ceci est une pratique réelle, vivante. Je connais des familles avec une histoire de nombreuses vies ensemble qui remontent plusieurs générations en arrière. D’autres savent remonter des dizaines de millénaires dans le passé.  Je vous raconte ceci pour que vous puissiez comprendre la nature de votre esprit. Il s’agit simplement de comprendre que notre essence est lumière immortelle, pour que cela soit. La seule pensée de vouloir créer le domaine familial, même si les circonstances ne nous permettent pas de le réaliser en cette vie, est suffisante pour engendrer les sentiments d’amour pour la terre qui nous permettront de ne pas nous perdre dans les abysses sidéraux après la mort, mais de retrouver notre chemin vers la terre et les nôtres.

La prochaine étape consiste à dormir avec la famille sous les étoiles. Les étoiles sont des êtres de conscience qui sont en relation avec tout ce qu’ils voient. Leur lumière est remplie de connaissance que nous pouvons assimiler en dormant à la belle étoile. Avec le temps, la famille développe une relation spéciale avec une étoile en particulier. La communion, la communication entre cette étoile et la famille permet de réactiver, dans la conscience de l’enfant, le souvenir d’avoir dormi avec les mêmes personnes sous les mêmes cieux dans d’autres vies. Ce moment est grandiose dans les histoires que j’ai entendues sur ces moments bénis, sous les étoiles, où c’est toute la famille qui se souvient au même moment des relations qu’elle avait autrefois. C’est le moment où revient la mémoire des vies passées, activées par la lumière de l’étoile et vécues en résonance télépathique par toute la famille qui se souvient alors que la mère était la fille, le père était le fils, la grand-mère est maintenant une petite fille et le grand-père un petit garçon. Dans la nuit étoilée, ils se souviennent des liens qui les unissent déjà aux êtres qui les entourent. Ce petit être qui se souvient pourra alors se souvenir et rechercher celle ou celui qu’il ou elle a aimé si passionnément dans d’autres vies.  La conscience et le pouvoir de l’esprit des Hommes sont tels que ces deux êtres se retrouveront aussi inéluctablement que l’eau de pluie retrouvera un jour la mer.  L’amour qui se vit pour l’éternité, il n’y a pas de plus grande histoire d’amour. Et c’est une réalité du monde qui était et qui vient.

Bienvenue au nouveau monde!!

Aigle Bleu

11 réflexions au sujet de “LA RÉINCARNATION ET COMMENT RETROUVER DE VIE EN VIE LES ÊTRES AIMÉS”

  1. j’ai lu : possession et libération. Très intéressant tout ce que vous dites sur la peur j’en ai fait l’expérience. Et c’est vrai, que quand on affronte ce qui nous fait peur, on se sent bcp plus fort et libérer.
    Pour ce qui est de mon expérience, j’ai confronté pendant 3 jours une identité du mal, (une image ds un rêve : un diable), j’en ai eu peur pdt 3 jours, et le 4ème jours il m’est apparu le jour et là j’ai réussi à le confronter et depuis , plus rien. Je me sens tjrs aussi peureuse (vertige etc) mais de mes rêves non, je les confronte.

    Rosy

  2. Je suis troublée par la manière dont vous parlez de la réincarnation éternelle. La libération du cycle des incarnations existe t elle chez les amérindiens ? Personnellement, depuis que je suis toute petite, j’ai décidé que cette vie serait la dernière, que je ne veux plus revenir. De la manière dont vous parlez, j’ai l’impression que cette notion n’existe pas pour vous ?

    merci ! et bonne journée à tous

  3. Bonjour 🙂
    Qu’en est-il si la famille n’est pas réceptive à ce genre de pratique ? L’expérience peut-elle se faire seule ?

    • Oui nous sommes sous la férule des forces de l’ombre depuis si longtemps que la majorité d’entre nous avons perdu le sens des réalités et de la joie de l’amour de la nature et de la vie. Mais oui
      on peut faire cela seule, et avec le temps si on vit dans la joie d’être auprès de la nature c’est contagieux et le reste de la famille suivra…

  4. bonjour Aigle bleu
    MERCI pour cet article , si réconfortant et si beau !!..

    j’y penserais ,je suis entrin de voir pour dormir à la belle étoile!! , pendant que j’y pense tu peux vraiment pas revenir au festival de dole ? j’ai pas eu le temps de voir tous tes ateliers car trop de choses à connaitre à voir et ma fille voulait voir aussi des ateliers différents ce festival sans toi Aigle bleu c’est terrible qui peux representer le mieux Anastasia que toi?

    PAIX JOIE SAGESSE

    • super youpi!! si c’est sur que tu y sera en 2015 ? Alors je vais faire tout ce que je peux pour y etre encore , je ne vois pas qui d’autre pourrais representer Anastasia , ses enseignements!!

  5. Martin 15/06/2013 15:22
    Bonjour bonjour,

    je connais une dame qui est en phase terminale de la maladie.
    Son fils de 18 ans c’est suicidé le 21 décembre 2012 cette Maman dit qu’elle va le rejoindre.

    Sa fille de 17 ans très mature comprends bien tout cela.

    Je l’encourage à accompagner sa Maman et à lui dire des mots d’Amour, car bientôt Elle va se retrouver seule avec son père.

    Justement je suis ne train de lire un livre sur le Tao.

    A très bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.