LE TAMBOUR

prophetiesLe tambour, instrument sacré, est très important dans la culture amérindienne, témoin du souci primaire de la Race Rouge , celui de protéger la Terre. Ainsi le tambour, le battement du cœur de la Terre-Mère, harmonise la force vitale dans nos communautés. Sa pulsation stable et simple élève la conscience et favorise les sentiments positifs. La médecine du tambour apporte l’unité dans la communauté. Il installera la base, cette fondation, l’espace sacré utilisé pour les réunions et les rassemblements. Il nous donne la capacité d’entrevoir beaucoup d’endroits dans le monde, dans bien des dimensions, sans quitter notre village. Il renforce le champ d’énergie autour du corps physique, nous remplissant de la force de vie. Il aura aussi le même effet avantageux sur la nature et la Terre-Mère. Le tambour sacré permet de parler avec nos Ancêtres, révélant les conseils précieux de ceux qui sont partis avant nous.

Tambour-sacreLe tambour est sacré, et nous le considérons comme un être vivant. Nous sommes consciencieux dans notre façon de le manipuler et nous l’enveloppons lorsqu’il n’est pas utilisé. Nous le purifions et le nourrissons avec des offrandes avant son utilisation, et le remercions après utilisation. Nous ne laissons pas les enfants jouer avec un tambour.
Dans la tradition, seul un homme jeune qui s’était montré valeureux par ses actes, pouvait se voir accorder par les Anciens le privilège de jouer du tambour. Avec l’évolution, de plus en plus de femmes jouent du tambour aujourd’hui.

Personnellement, j’utilise plusieurs sortes de tambours. Le tambour à main rond, en peau d’élan, est mon tambour principal, celui que j’utilise le plus souvent. Sa forme ronde symbolise l’inclusion du Tout dans l’univers. En unité et en relation, deux mots-clés dans la compréhension de la vision amérindienne du monde. Le tambour d’eau, toujours joué avec un battement rapide, produit des harmoniques spéciales. Il a des correspondances avec les Elémentaux.  Il contient de l’eau et sa peau est humidifiée avant utilisation. Vous pouvez entendre ce tambour changer de sonorité à plusieurs reprises au cours d’une pièce musicale, notamment lorsque je le retourne afin que l’eau puisse de nouveau humidifier la peau, ou si je presse sur la peau afin d’ élever la fréquence du son. Un tambour à huit à huit côtés que j’utilise pour des guérisons spéciales.  Vous pouvez les écouter tous sur mon disque.

3 réflexions au sujet de “LE TAMBOUR”

  1. Aigle Bleu Anpétu wašté
    Merci pour cette article. Une fois de plus apportant un enrichissement aux savoirs : je ne connaissai pas l’existence des tambours d’eau d’ailleurs 🙂
    Je me permets de te poser une question au passage car j’ai lu sur les pratiques amerindiennes, peuples qui m’ont attiré depuis toute petite. Puis suite à ton article qu’il était bien de faire les pratiques de nos terres (tu donnais l’exemple de cette communauté en Allemagne) je me suis mise sur la route des pratiques anciennes d’ici, le druidisme (je n’en ai pas trouvé d’autres). Mais le druidisme est une religion avec des doeux et des déesses et je ne me reconnais pas dedans. J’aime les éléments tel qu’ils sont pas « humanisé », du coup j’en reviens aux pratiques chamanique. Mais difficile de trouver des formations vraiment complète comme tu le fais, surtout en france. En attendant de pouvoir trouver j’ai un livre de Kenneth Meadows, tu connais sûrement ? Si oui qu’en penses tu?
    Merci pour tout
    Et bonne semaine

  2. bonjour aigle bleu,très belle article sur le tambour :)je te remercie pour tout les bienfaits que m’a apporter ma quête de vision avec toi en août dernier,j’ai souvent des pensées de reconnaissance pour toi et pour ce que tu m’a transmis.

    De tout mon coeur

    benoit

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.