LA GUÉRISON ET LES SOINS THÉRAPEUTIQUES

Cher Aigle Bleu, aujourd’hui le monde nous propose une multitude d’outils thérapeutiques divers et variés pour se débarrasser de maladies, de troubles en tous genres, qu’ils soient d’ordre physique, émotionnel ou même spirituel… Il devient parfois difficile de choisir, ou simplement de sentir vers quelle technique se tourner. Pensez-vous que toutes les techniques de soin aient la même efficacité, ou bien certaines vous semblent-elles préférables ?

Lire la suiteLA GUÉRISON ET LES SOINS THÉRAPEUTIQUES

JARDINER EN HARMONIE AVEC LA NATURE

Question d’une lectrice : Aigle Bleu, j’ai une question concernant le jardinage. De nos jours, beaucoup de gens souhaitent avoir leur jardin, pour y cultiver des fruits et légumes de manière écologique. Mais ils rencontrent souvent de nombreux problèmes, notamment à cause d’insectes parasites, moucherons ou autres chenilles qui dévorent leurs salades, et les obligent à pulvériser des pesticides. Au final, leurs jardins n’ont plus grand-chose d’écologique. Il me semble qu’Anastasia, lorsqu’elle donne des conseils pour s’occuper le mieux possible de son jardin, n’évoque pas ces difficultés. Vous arrive-t-il d’être confronté à de tels problèmes, et quel conseil pouvez-vous donner aux personnes qui ont bien des raisons de se sentir découragées ?

Lire la suiteJARDINER EN HARMONIE AVEC LA NATURE

Le retour de Femme Bison Blanche

 

WhiteBuffaloCalfWoman

Il existe une prophétie qui annonce le retour de Femme Bisonne Blanche. Beaucoup d’entre nous, en particulier les traditionalistes des Premières Nations, espèrent son retour avec impatience. Pour ceux qui ne la connaissent pas, la Pipe Sacrée, l’autel béni du peuple rouge, fut remise aux Lakotas par une envoyée du Grand Esprit. Cette émissaire n’était autre que Femme Bisonne Blanche. Elle arriva pour bénir le peuple de ses précieux dons de sagesse et de connaissance, restaurer l’ordre naturel du monde et remettre sur le chemin de l’abondance ce peuple qui souffrait de famine.

Dans l’histoire amérindienne, il y a eu de fréquentes visites par des émissaires d’essence divine, tels que Wovoka, qui se manifesta aux nations des plaines de l’Ouest, l’Être Pâle, qui visita les Cherokees, Deganawida, pour le peuple Iroquois, Quetzaqualt pour le peuple Maya, Femme Bisonne Blanche pour le Lakotas, et de nombreux autres. Ces êtres sacrés vinrent pour restaurer les instructions premières originelles qui étaient oubliées ou ignorées du peuple. Lorsque de telles instructions originelles, que nous portons tous en nous, sont ignorées cela cause discorde, guerres, détresse, misère, famine, et d’autres circonstances contraires à l’ordre naturel.

Il faut comprendre que l’Homme est au sommet de la Création. Tout dans l’univers est conçu pour le servir pourvu qu’il sache maintenir l’harmonie et l’état de béatitude naturelle et première, libre de tout conditionnement, qui est son héritage. Malheureusement, de nombreuses influences ont obscurci la compréhension que l’Homme possède de la réalité, et nous avons perdu le contact avec l’état de grâce et d’harmonie qui nous permet d’être en unité avec la nature et le monde.

La prophétie des Premières Nations disait que lorsque Femme Bisonne Blanche reviendrait à notre époque pour restaurer l’équilibre naturel et la grâce et la beauté du monde naturel, nous pourrions de nouveau jouir d’un bonheur complet et d’une santé parfaite. Les bisons resurgiraient de sous terre, la vie de liberté et d’harmonie avec la nature serait restaurée. Ainsi, devant la misère, l’injustice, la maladie, le racisme, les guerres, la pollution et la perte des terres sur lesquelles devaient naître nos enfants et où nous devions vivre en harmonie avec la nature, qui nous furent enlevées par les colonisateurs européens et les gouvernements canadiens et américains qu’ils ont instaurés, notre espoir dans le retour de Femme Bisonne Blanche était devenu plus que fervent.

Moi, plus que d’autres, j’avais un désir profond et urgent de la rencontrer. L’histoire de ma vie qui n’est pas importante, mais qui paraitra un jour pour les éléments d’enseignements qu’elle comporte pourrait expliquer pourquoi ce désir était si intense. C’est dans un temps de ma vie où j’étais terrassé par de nombreuses attaques très costaudes des sbires des forces de l’ombre qui propulsait maintes diffamations mensongères à mon sujet sur tous les médias, télévision, radio, journaux et internet que ce moment magique de reconnexion s’est fait.

Une femme chez qui j’avais enseigné en Californie m’écrit pour me parler d’une série de livres écrits par un entrepreneur russe, Vladimir Megre, qui parle d’une femme qui se tenait depuis sa naissance recluse dans la taïga sibérienne. Je lis quelques passages sur internet et je commande immédiatement les 9 volumes. La lecture me passionne. De lire les attaques qu’elle aussi a été l’objet me réconforte. J’y trouve un nouvel élan. Je lis les neuf volumes.

J’ai lu depuis mon jeune âge des livres dans toutes les traditions spirituelles du monde; hindouisme, bouddhisme, soufisme, ésotérisme chrétien, etc., mais jamais je n’ai relu un volume plus d’une fois. Là, wow, je relis, les livres une deuxième fois, et une troisième, aujourd’hui 10 ans plus tard j’en suis à ma 5e relecture de ces livres.

Quelques mois après la première lecture, je venais de commencer ma deuxième lecture des 9 tomes lorsque la lumière s’est faite en moi. Anastasia était la femme bisonne blanche ! Tous les signes étaient réunis.

Nos prophéties disaient qu’ils y auraient 5 signes qui caractériseraient la femme bisonne blanche. Premièrement elle serait blanche 2e elle n’aurait pas de parents, 3e elle serait en contact direct avec le Grand Esprit, 4e elle manifesterait de grands pouvoirs spirituels, 5e elle apportera les solutions au désastre catastrophique planétaire dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui.

Anastasia est blonde et caucasienne. Elle a toujours vécu seule, à l’abri de toute présence humaine à l’exception de celle de son Grand-Père et Arrière-Grand-Père, êtres de sagesse vivants en parfaite unité avec la nature et qui lui enseignèrent une culture ancestrale qui a su toujours préserver les instructions originelles que l’Homme a reçues du Créateur. Ses parents sont morts lorsqu’elle avait 3 mois, ne sachant ni marcher ni parler. La nature tout entière vint à elle pour lui apporter aide et nourriture. Ses aïeux la laissèrent seule, sachant que Mère Nature, cette Terre nourricière où elle était née, prendrait bien soin d’elle. C’est en l’observant de loin le premier jour qui suivit l’enterrement de ses parents qu’ils virent pour la première fois une sphère de lumière, animée de l’intérieur d’éclairs flamboyants multicolores qui semblait communiquer avec elle, qui se coucha dans l’herbe près d’elle le premier soir comme le faisait sa mère pour l’endormir. Par la suite, ils virent souvent cette sphère qui pouvait voyager à une vitesse fulgurante. Ils observèrent que cette sphère pouvait changer les lois de la gravité, plonger des êtres mal intentionnés dans l’enfer, changer les lois du temps et prendre forme humaine. Ils finirent par comprendre que c’était le Créateur Lui-même qui prenait soin d’elle. Ceci nous permet de comprendre que le Grand Esprit assiste Anastasia dans son œuvre et se manifeste directement à elle. Dès son jeune âge, Anastasia se mit rapidement à découvrir les immenses pouvoirs que recèle l’esprit humain. Avec l’aide de son arrière-grand-père et grand-père elle maitrisa rapidement la télépathie, parler en langues, la téléportation, la transmission d’événements sous forme de représentation vivant en 3D plus réelle et puissante que les plus grands accomplissements cinématographiques, parler aux animaux et aux plantes, manifester des objets ou les décomposer sur le plan atomique, etc. Ce qui est décrit comme des miracles notoires dans les vies des grands Saints ne sont que des événements naturels du quotidien d’Anastasia. J’ai reconnu dans la description d’Anastasia par Vladimir certains pouvoirs que les plus grands parmi les chamans des Premières Nations savent manifester. Par contre, elle semble les avoir tous et les manifester avec une facilité déconcertante là où les chamans des nations aborigènes du monde en manifestent un ou deux au prix de grands efforts et de cérémonies complexes et intenses. Et enfin, dernier signe de qui elle est, Anastasia a entrepris de nous conduire tous et toutes hors de la fenêtre du temps des forces obscures, dans laquelle nous sommes restés emprisonnés depuis des milliers d’années. Elle nous apporte par le biais des œuvres littéraires de son époux, Vladimir Megre, les solutions au dilemme humain et écologique mondiales dans lequel nous sommes.

Par sa seule action, seule dans son domaine dans la taïga sibérienne, elle nous a libérés de l’ignorance et de la douleur d’être coupés de la nature.  Elle a aussi vaincu les forces de l’ombre en démontrant leurs erreurs aux créateurs du système technocratique mondial actuel. Ses livres, rédigés par un entrepreneur russe, Vladimir Mégré, le père de ses deux enfants, se sont vendus à plus de 10 millions d’exemplaires en moins de 10 ans, et ont été traduits dans plus de 22 langues. Ce succès est stupéfiant, dans la mesure où leur première édition date de la fin des années 90. Ces livres ont induit une transformation saisissante dans ceux qui les ont lus. Des chansons, des poèmes, des danses, des expressions de lumière, d’amour et d’harmonie se sont mis à fleurir et à célébrer Anastasia partout dans le monde. Des dizaines de milliers de personnes sont retournées à acheter leurs domaines familiaux pour les cultiver, et des centaines d’éco villages ont été créés selon ses instructions. Les récoltes de ces écovillages et des petites fermes familiales russes (les Dachas) qui ont été créés peu après la sortie du premier livre produisent actuellement plus de nourriture que toute l’industrie agricole de la Russie. Stupéfiant si on considère que cela s’est fait en moins d’une vingtaine d’années. Et ce mouvement s’étend aujourd’hui à de nombreux autres pays.

Dans ses livres, Anastasia a révélé des enseignements clairs et précis qui nous montrent la voie pour retrouver la paix et l’harmonie avec nous-mêmes, nos enfants, la communauté, la terre et l’univers. Elle a su faire face aux tentatives des forces de l’ombre pour empêcher son travail. Elle vit seule avec ses enfants, et n’a nul besoin de quelque objet que ce soit, ni maison, ni vêtements, ni aucune forme de technologie. Sa nourriture, son logis et tout ce qui lui est nécessaire lui sont offerts par les plantes et les arbres, l’ours, les écureuils, les loups et tout autre animal ou insecte de la taïga sibérienne dont elle peut avoir besoin pour l’aider. Tous s’empressent d’accourir joyeusement pour donner tout ce qu’elle demande. Ainsi, Anastasia n’a pas besoin de se préoccuper de sa nourriture ni de son logement, et peut se consacrer toute entière à la grande entreprise de guérir le monde des illusions technocratiques qui ont été instillées dans nos esprits par les forces de l’ombre.

Anastasia possède tous les attributs qui sont associés à la Femme Bisonne Blanche dans les prophéties et les traditions des Premières Nations. Elle effectue le travail que nous attendions de Femme Bisonne Blanche. Elle est douée d’une beauté et d’une grâce exceptionnelles, et pourtant, reste un être humain doté de sentiments, qui a besoin d’être aimés comme nous tous. Il est manifeste que même si elle ne porte pas le nom de Femme Bison Blanche, elle nous apporte ce dont nous avions tous besoin, et ce que nous attendions de la Femme Bisonne Blanche.

Il y a de nombreuses années, bien avant de connaître l’existence d’Anastasia, mes aînés m’avaient raconté les prophéties et m’avaient dit que certains signes indiquaient que la Femme Bisonne Blanche s’était réincarnée au sein du monde, mais que personne ne savait où et que c’était mieux ainsi pour la protéger. Je n’avais alors pas de souhait plus grand que de favoriser son œuvre. Ainsi, après avoir rencontré par le biais des livres de Vladimir Mégré, Anastasia, dans la tourmente des jaloux, haineux, et autres sbires des forces de l’ombre qui cherchait à me détruire et détruire mon travail, je suis parvenu à trouver une grande paix intérieure. J’ai trouvé ce à quoi j’aspirais, les remèdes et la sagesse qui peuvent nous libérer des illusions qui nous ont séparés de la nature, du bonheur, de la santé et de la grâce.

Je vous invite à lire ses enseignements inspirés. Ils ont été écrits à l’origine en Russe et il semble que cette vieille langue Vedrusse est l’ancêtre du sanscrit ou du moins de la même famille linguistique. Bref, il y a là des mystères et un espoir gigantesque qui personnellement me permet de continuer à faire mon travail avec énergie et confiance.

Sachez que grâce à l’énergie pure et vraie de l’Homme dans sa condition première d’être divin, nous pouvons guérir ce monde et redevenir des êtres humains véritables. L’être humain a été créé à l’image du Créateur et son héritage est le monde, la planète terre, ainsi qu’une santé parfaite et une intelligence digne de co créer un paradis sans égal dans toutes les galaxies.

J’aborde la solution que propose Anastasia, le domaine familiale, dans mon article ici, LA SOLUTION GLOBALE.

Merci d’être parvenu à la fin de cet article qui pour moi est la description de ce qui m’anime le plus en ce monde.
anastasia-and-son

 

Lire la suiteLe retour de Femme Bison Blanche

CHAMANISME, GUÉRISON ET MUSIQUE

J’écrivais hier sur la guérison. La technique que j’ai le plus utilisée au cours de ma carrière de guérisseur spirituel c’est la musicothérapie autochtone.  J’ai produit 8 CDs de cette musique et elle fait partie de notre vie quotidienne, à la maison comme au bureau.  Voici quelques extraits de mon livre « Musiques Mystiques et Fragrances Sacrées ».

Lire la suiteCHAMANISME, GUÉRISON ET MUSIQUE

Le chant harmonique et le CD Mystères

Cette musique très spéciale vient des traditions shamaniques du monde. Les harmoniques de la voix chanté créent plusieurs notes qui résonneront au-dessus de la note de base (le plus souvent une seule, mais parfois jusqu’à deux notes). Beaucoup de cultures shamaniques ont utilisé cette voix bourdonnante qui crée des notes clairement audibles au-dessus du ton principal. Les Bouddhistes tibétains ont aussi perfectionné ce type de chant, leurs harmoniques résonnant une octave au-dessous du ton de base. En Amérique du Nord, la culture Inuit a une technique semblable appelée l »es chants de gorge ». Face à face près l’un de l’autre, deux chanteurs de gorge inuits feront des sons imitant souvent des animaux. Ces sons rebondissant l’un sur l’autre créent des harmoniques complexes.

Lire la suiteLe chant harmonique et le CD Mystères