CHIIYAAM – Essence Première apaisante

Voici l’histoire de la création de mon premier et plus important parfum

Il y a quelques années, j’étais sollicité assez régulièrement pour soigner des Amérindiens du Grand Nord hospitalisés dans des centres médicaux de Québec. Souvent, ils étaient placés à l’unité des soins intensifs après une opération. Il était impossible alors de faire une purification rituelle avec la fumée de cèdre, de sauge et de foin d’odeur. J’étais ainsi prisonnier de l’atmosphère très dense qui règne dans les hôpitaux et j’obtenais des résultats décevants, même en travaillant plus fort. J’ai rencontré, peu après, des gens qui fabriquaient des huiles essentielles. C’est alors que j’ai eu l’idée suivante : peut-être que les huiles essentielles de nos herbes pourraient remplacer les encens dans les lieux où il est impossible d’en faire brûler! L’huile essentielle de cèdre canadien (thuya occidentalis) était déjà disponible sur le marché. Avec des spécialistes des huiles essentielles, nous avons tenté d’extraire l’huile essentielle de la sauge blanche (salvia apiana). C’est une variété bien spéciale, forte et résistante, qui pousse dans le Sud-Ouest américain. Avec satisfaction, nous avons trouvé que cette sauge produisait une huile très odorante et très intéressante. Par contre, nous avons découvert rapidement que le foin d’odeur ne renfermait pas suffisamment d’huile pour en permettre l’extraction par la distillation. J’ai alors expérimenté d’autres méthodes d’extraction possibles. Grâce à l’intuition qui m’a bien guidé à travers toute cette recherche, j’en ai trouvé une très efficace. J’ai pu ajouter ce nouvel extrait aux huiles de sauge et de cèdre. Le mélange de ces trois composants avec de l’esprit de maïs (ou alcool de maïs) a donné un résultat passionnant; cette préparation purifiait adéquatement les ambiances et les champs électromagnétiques. Par contre, son odeur était désagréable. J’ai alors commencé un travail de recherche qui m’amena à rencontrer un parfumeur en France, Michel Roudnitska, qui m’accueillit chez lui, à Grasse, et me montra les techniques traditionnelles d’élaboration des parfums. J’ai aussi travaillé avec Mikaël Zayat, spécialiste des huiles essentielles, qui vit au Québec. Avec les informations que m’ont partagées si généreusement ces deux personnes, j’ai travaillé pendant trois ans à l’élaboration d’un produit qui ferait le travail de purification tout en ayant un parfum agréable.

Pour être équivalent à nos herbes traditionnelles, Chiiyaam devait aussi pouvoir être utilisé comme offrande. Ceci m’amena à faire une autre recherche, spirituelle cette fois. J’ai été amené à inclure un aspect rituel à l’élaboration de Chiiyaam afin de décupler son potentiel thérapeutique et de permettre qu’il puisse être utilisé comme offrande dans les cérémonies traditionnelles. La somme de toutes ces recherches finissait par donner un produit extraordinaire, qui semblait encore plus efficace que la fumigation traditionnelle. J’ai compris qu’un grand nombre de personnes pourraient bénéficier de ce parfum spirituel, peu importe où elles se trouveraient, car il comportait clairement des propriétés thérapeutiques. J’ai choisi alors de rajouter dans la formulation de Chiiyaam une essence de plante purifiante, représentative de chacune des autres races humaines : la lavande pour la race blanche, l’oliban pour la race noire et le santal pour la race jaune. L’encens liquide, comme Chiiyaam était appelé les premières années, était créé et il pouvait maintenant voyager partout sur la planète pour manifester ses propriétés spirituelles et thérapeutiques. J’étais arrivé à la fin de mes recherches. Le résultat dépassait toutes mes attentes. Même dans un contexte de fabrication commerciale, nous avons su maintenir la plus haute qualité de fabrication. Certains ingrédients doivent reposer plus d’une année avant d’être utilisés. Et il faut ensuite deux mois pour fabriquer le composé de Chiiyaam. La bouteille que vous avez entre vos mains est donc le fruit de plus de quatorze mois de préparation. Pour chaque lot je fais le rituel qui permet d’encoder le produit avec les intentions qui lui donnent toute sa force, sa médecine5 et son efficacité. Les quatre mots clés de cet encodage sont: purification, protection, guérison et inspiration. Pour que ces effets soient adaptés à chaque personne qui utilisera Chiiyaam, j’encode le principe qu’ils agissent dans le respect de tous les êtres.

En principe, lorsqu’un ingrédient est disponible avec une certification biologique, je le choisis même s’il coûte plus cher. Donc, la plupart des huiles utilisées dans Chiiyaam sont de culture sauvage ou biologique. Nous continuons constamment nos recherches afin d’offrir toujours la plus haute qualité. Dans les différentes étapes de fabrication de Chiiyaam, nous avons deux purifications qui permettent d’éliminer toute substance indésirable. Nous minimisons le plus possible la mécanisation afin que ce soit des êtres humains et non des machines qui préparent et conditionnent le produit. Nous sommes aussi attentifs à ce que nos méthodes soient écologiques. Par exemple, la verrerie de laboratoire est lavée uniquement avec des produits naturels. Le prix du produit, que certains trouvent, avec raison, plus cher que d’autres, est le reflet de cette longue préparation, de la haute qualité des huiles essentielles choisies et du soin apporté à chaque étape du processus depuis la récolte des herbes jusqu’à la communication avec les distributeurs. Lorsque Chiiyaam est utilisé à l’intérieur, il est plus efficace que la fumigation ordinaire et son action est instantanée. Il n’est pas salissant et donne d’excellents résultats, même lorsque les fenêtres demeurent fermées. Il m’a fallu longtemps avant de comprendre pourquoi nous obtenions, grâce à ce produit, des résultats supérieurs à ceux de la fumigation. C’est un scientifique qui m’a finalement donné la réponse. Lorsque nous faisons brûler des herbes, la molécule odorante se trouve libérée dans l’air. 5 Le mot «médecine» dans la spiritualité amérindienne indique un objet, une personne ou un événement qui crée un lien entre le monde spirituel et le monde dans lequel nous vivons. Cependant, elle est détruite lors de la combustion et nous ne la sentons que sous une forme altérée. Comme Chiiyaam est composé, entre autres, d’huiles essentielles, ses molécules restent intactes dans l’air. Je privilégie donc maintenant l’usage de Chiiyaam, sauf dans certains cérémonials. Nous pouvons facilement nous rendre compte de ses effets en constatant simplement l’amélioration soudaine de la clarté dans les pièces où il est utilisé. Les ions négatifs libérés par Chiiyaam apportent une clarification et une purification notable de l’ambiance. De nombreux guérisseurs, aînés spirituels, chamans, thérapeutes énergétiques et personnes médecines de plusieurs nations ont confirmé l’efficacité extraordinaire du produit.

Bénéfices de Chiiyaam

 Chiiyaam purifie l’air et l’énergie ambiants. Il apporte harmonie et détente. Juste une ou deux vaporisations et nous en ressentons un bien-être immédiat. Si nous sommes fatigués, au travail par exemple, notre esprit s’éclaircit après son utilisation et nous sommes alors plus plus capable de concentration6. Chiiyaam peut donc vivifier pendant une période de travail et relaxer le temps du repos venu. Nos perceptions sont plus claires et notre respiration est plus aisée

Chiiyaam favorise nettement la détente, le repos, la concentration, la guérison, la méditation et purifie nos énergies, notre maison et nos outils de travail. Il a aussi l’avantage de pouvoir être utilisé en tout temps, à la maison, au travail, en voiture, dans la chambre avant de dormir, en vacances, lors d’évènements spirituels, pour préparer des activités intéressantes ou pour purifier l’air après des moments difficiles. Chiiyaam peut transformer un état d’âme ou l’ambiance d’une situation donnée. 6 Voici une anecdote qui illustre bien mon propos. Lorsque j’ai demandé un premier prêt à la Banque fédérale de développement pour fonder l’entreprise, j’avais laissé une bouteille de Chiiyaam aux employés. Lors de mon rendez-vous suivant, quelques semaines plus tard, la responsable m’a confié qu’en fin de journée, lorsque la fatigue commençait à diminuer le rendement du personnel, les membres de son équipe venaient régulièrement lui demander du Chiiyaam. Sa bouteille était vide. Je me suis dit : « Quel bon signe! Si les employés d’une banque, institution cartésienne par excellence, peuvent en ressentir l’effet, tout le monde le peut! » Plusieurs témoignages qui nous sont parvenus mentionnent des améliorations sensibles à des problèmes respiratoires chroniques et aigus. D’autres nous affirment que Chiiyaam a dissipé leur insomnie.». Pour ce faire il suffirait de mettre quelques gouttes sur leur oreiller et laissé la bouteille ouverte sur la table de chevet. De plus, ce qui est fort apprécié, le produit diminue les conflits au travail et dans les relations familiales en favorisant la création d’une bulle de protection où la personne est moins influencée par l’environnement. Une personne, qui commença un cheminement spirituel lorsqu’elle travaillait dans l’armée, nous a ainsi expliqué qu’elle avait réussi, avec l’encens liquide, à se créer une bulle qui lui fut bien utile.

Chiiyaam est donc bénéfique pour la santé en général. Il favorise le retour vers l’harmonie et l’équilibre sur tous les plans. Nous recevons encore régulièrement des témoignages qui décrivent de nouvelles applications que les utilisateurs ont expérimentées. Ma première fragrance est ainsi devenue indispensable à plus d’un qui l’utilisent pour les nombreux bénéfices qu’elle offre. C’est une grande satisfaction.

 

Utilisation de Chiiyaam Voici un rappel de quelques utilisations possibles de Chiiyaam : • Pour éclaircir vos énergies, mettez un peu de Chiiyaam dans le creux de vos mains et passez-les, paumes ouvertes et tournées vers vous, autour de votre corps.

  • Pour favoriser un sommeil profond et réparateur, mettez quelques gouttes sur votre oreiller.
  • Pour purifier un lieu, vaporisez quelques bouffées aux quatre coins d’une pièce ou quelques gouttes sur de la céramique bisque, sur un petit tissu, sur une ouate ou directement sur le sol. • Pour purifier un objet, laissez tomber quelques gouttes sur cet objet ou sur vos mains que vous amènerez ensuite autour de l’objet.

Vous pouvez l’utiliser dans un diffuseur d’huiles essentielles. Mais soyez prudent avec les diffuseurs qui utilisent une petite chandelle pour réchauffer les huiles. Je vous conseille de mettre une petite quantité d’eau avant les quelques gouttes de Chiiyaam, car celui-ci est inflammable.

Chiiyaam s’utilise aussi comme parfum; quelques gouttes sur les poignets et derrière les oreilles.

Étant constituées de produits naturels, sans agent de conservation, cette fragrance peut changer de couleur lorsqu’elle est exposée au soleil. Parfois, des dépôts végétaux peuvent se former dans la bouteille. Ceci n’altère en rien leur efficacité. Par expérience, nous savons que Chiiyaam demeure efficace pendant des années.

 

L’architecture de la fragrance

 Un parfum peut être comparé à une musique : il se développe sur un thème qui connaît certaines variations dans le temps. Ainsi, la première explosion de la fragrance du parfum est la note de tête. Elle est remplacée au bout de quelques minutes par la note de coeur, qui ensuite se résorbe sur la conclusion qui dure plus longtemps, soit la note de fond. C’est la cohérence dans les différentes variations de ces accords qui définit une oeuvre olfactive intéressante. Pour Chiiyaam, l’accent a été mis volontairement sur la note de tête. Les notes de coeur et de fond sont là, mais très faibles en comparaison du premier accord. Comme c’est un produit thérapeutique utilisé par des guérisseurs et praticiens de la santé, ceux-ci ont besoin d’un environnement détendu et propre. Or, c’est la note de tête qui purifie dans Chiiyaam. L’impact des notes de coeur et de fond a été diminué pour éviter de nuire. En effet, une note de coeur ou de fond trop forte pourrait gêner en colorant l’univers olfactif du praticien ou du patient pendant le traitement. Chiiyaam agit rapidement et ensuite se dissipe. Il reste un petit fond imperceptible agréable, mais il est assez faible et occupe peu de place; seulement les plus attentifs le remarquent.

 

Les essences de Chiiyaam

Sa formulation comporte dix-sept espèces végétales : chacune a une signification bien particulière.7

  • La sauge sauvage ou sauge blanche (salvia apiana) est une plante robuste, très masculine et purificatrice. Elle dégage une odeur forte et entêtante. La traduction de son nom anglais, sage, signifie «vieil homme sage». La sauge contient beaucoup de testostérone, une hormone mâle. C’est probablement une des raisons pour lesquelles nous la considérons comme une plante masculine. Elle est souvent utilisée pour harmoniser l’équilibre hormonal des femmes. Elle pousse librement dans le désert à l’état sauvage. Elle renferme une grande quantité d’huile : elle se consume donc très bien lorsque nous la brûlons comme encens. La sauge fait partie de toutes les cérémonies amérindiennes. La purification qu’elle effectue est si puissante qu’elle occasionne parfois de l’inconfort respiratoire chez ceux qui ont des pathologies pulmonaires. Nous entourons souvent nos objets sacrés avec de la sauge avant de les ranger afin qu’ils soient continuellement protégés contre toute influence malintentionnée. • Chiiyaam contient une toute petite quantité d’une autre sauge : la

sauge du désert, artemisia tridentata (nom latin) ou en anglais, sage brush ou desert herb. Cette sauge est extrêmement puissante. Elle purifie toute influence malsaine et maléfique. Cette sauge est utile pour débusquer les formes-pensées qui ont donné naissance aux tendances morbides de notre psyché. Elle peut nous aider à raffiner nos pensées, nos paroles et nos actions afin que nous évitions toutes les disharmonies et transgressions, quelles qu’elles soient.

7 Dans l’énumération qui suit, vous remarquerez que je répète des informations présentées dans un chapitre précédent : leur importance en raison de leur utilisation traditionnelle le justifie.  

  • Le foin d’odeur est la plus féminine des herbes qui entrent dans la composition de nos encens. Nous l’appelons aussi les «cheveux de la Terre-Mère». Souvent, les hommes médecine font brûler la sauge pour chasser les mauvais esprits et, ensuite, le foin d’odeur pour attirer les entités bénéfiques. Il a une odeur sucrée, douce et inspirante. L’inspiration qu’il apporte est unique dans les fragrances que nous connaissons. Les tresses de foin d’odeur sont souvent placées au-dessus de la porte des maisons, suspendues au rétroviseur de l’auto ou sur des objets spirituels afin que son énergie bénéfique puisse les protéger. Le foin d’odeur est souvent utilisé dans la confection des paniers amérindiens. Nous le retrouvons sur les autels et dans les espaces sacrés de toutes les nations indiennes. Il est associé à de nombreux rituels et cérémonies.
  • Le cèdre canadien (thuya occidentalis) représente l’équilibre parfait des polarités féminine et masculine. Il est aussi surnommé «Arbre de la Paix», à cause de Deganawidah, une figure messianique très importante en Amérique du Nord. Partout où il se rendait, Deganawidah plantait un cèdre. Cet arbre est connu aujourd’hui sous le nom de «Grand Arbre de la Paix», parce qu’il apporte l’équilibre. Il est l’une plus grandes médecines des peuples amérindiens. Il est utilisé pour les thérapies, en tisane, pour le bain, dans les loges à transpirer et dans les encens. Cet arbre est parmi les plus importants pour les peuples autochtones du Nord-Est. Bien des cérémonies de guérison utilisent le cèdre. L’huile essentielle de thuya que nous utilisons reçoit un traitement très particulier. Nous la laissons reposer pendant une année afin qu’elle puisse libérer le maximum d’influence bénéfique. Le cèdre est l’essence qui domine dans notre formulation. Son influence favorise l’équilibre, la paix, la sérénité; elle purifie l’air et élimine les polluants et les acariens. Elle est vermifuge, détruisant de par notre formulation, cette fois, les parasites psychiques. Elle permet ainsi de renouveler l’énergie de l’organisme et de favorise la longévité. Ses bienfaits sont innombrables. Je suis très reconnaissant de tous les dons que le cèdre canadien nous apporte.
  • Le genévrier s’utilise pour purifier les lieux où nous dormons, pour faire de beaux rêves et nous en souvenir. Il exerce sur le cerveau une influence qui prédispose au sommeil et amène un état de conscience plus éclairé lors du travail onirique. C’est un encens très spirituel, qui est beaucoup utilisé par les bouddhistes tibétains. Il favorise la méditation et l’inspiration. Il purifie l’air de ses polluants et permet de centrer la conscience sur des idéaux élevés.
  • Le tabac est une plante sacrée pour les Amérindiens. Il permet une communication toute spéciale avec le monde spirituel. Il est une offrande, un médium par lequel nous témoignons de notre gratitude pour la vie et la beauté du monde. Les Occidentaux n’ont aucune idée de ce qu’ils font lorsqu’ils allument une cigarette. Lorsqu’un végétal enseignant – c’est ainsi que nous appelons les plantes spéciales, comme le tabac, qui conduisent à une conscience supérieure – est mal utilisé, il a un effet contraire et pervers. L’énergie spirituelle est bloquée, puisque l’intention avec lequel le tabac est utilisé sert la gratification personnelle. Cette énergie se tournera alors contre la personne et créera une diminution de l’énergie vitale et une intoxication qui peut, éventuellement, conduire à la maladie et à la mort. C’est du gaspillage! De plus, les Occidentaux qui commercialisent le tabac, avec leur soif de profit, ont ajouté beaucoup de substances chimiques dans leurs produits dérivés du tabac. Leur but est d’augmenter certaines qualités cosmétiques et commerciales. C’est blasphématoire pour nous. Si nous pouvions expliquer la raison d’être du tabac et être écoutés (par les Occidentaux, entre autres), peut-être que le monde comprendrait enfin que des milliers de personnes souffrent d’une plante qui pourrait, en réalité, les conduire vers une élévation de l’esprit et une communion avec les forces de l’Univers, à condition que ces personnes en fassent un usage adéquat! En fait, le tabac est même parfois utilisé comme médicament pour certains problèmes de santé. Dans Chiiyaam, le tabac donne une petite note de fond qui offre à l’esprit une inspiration spéciale pour entendre la volonté du Divin en nous. Cette note fait plaisir aux ancêtres et permet l’utilisation de Chiiyaam comme offrande. Elle favorise la méditation.

 

  • La mandarine a été rajoutée à la formule pour adoucir un peu la note de tête, qui comporte beaucoup d’essences fortes et camphrées. La mandarine vient habiller d’une belle couleur douce et chaleureuse la présentation olfactive de Chiiyaam. De plus, ses caractéristiques antiseptiques et toniques viennent augmenter ses effets bénéfiques.
  • Le romarin est une essence très purifiante. Très forte, un peu camphrée, c’est une essence qui fait dire à certains de nos clients qu’il y a sans doute de l’eucalyptus dans notre formulation (ce qui n’est pas le cas). Le romarin est utilisé par les Cherokees pour purifier les objets et les pièces. Nous rajoutons quelques gouttes de romarin dans l’eau de vaisselle et dans l’eau pour laver les planchers et les murs. Cette pratique se fait toujours lorsqu’il y a des aînés spirituels dans les rassemblements. Par respect pour eux et pour les protéger de toute pollution inutile, nous lavons leur vaisselle ainsi que les tables et les chaises qu’ils utiliseront avec une eau additionnée de romarin.
  • La pruche de l’Est est une autre essence venant d’un conifère du Québec. La senteur si douce de forêt, de nature que dégage Chiiyaam vient, en partie, de cette essence. Elle est utilisée aussi pour ses qualités purifiantes, mais surtout pour la protection psychique qu’elle accorde à ceux qui l’utilisent. Chiiyaam confère donc une protection toute spéciale, très appréciée par ceux qui ont une grande sensibilité psychique.
  • La rose donne plus d’amour et de chaleur à la note de coeur. Cette petite touche de rose favorise l’acceptation de soi et la guérison. Cette essence aide à la transformation des états d’âme et des émotions négatives. Cet effet est très apprécié dans Chiiyaam.
  • La lavande est une plante utilisée depuis toujours par les Européens pour la purification. Elle est une panacée pour une foule de désordres physiques. La liste de ses caractéristiques est très impressionnante. Elle peut servir pour harmoniser presque tous les systèmes du corps : la circulation, les muscles et articulations, le système respiratoire, le système digestif, le système génital, le système urinaire, le système immunitaire et le système nerveux. Presque tous les savons sur le marché sentent la lavande. Ses caractéristiques intéressantes dans Chiiyaam sont ses actions analgésique, antimicrobienne, antiseptique, antitoxique, carminative, cicatrisante, diurétique, insecticide, vermifuge, sudorifique et stimulante. Cette essence a été choisie aussi pour représenter les nombreuses qualités de la race blanche. Pour nous, cette race apporte l’esprit d’invention.8 La lavande, en plus de comporter des caractéristiques qui sont en synergie avec les autres essences, évoque bien tout ce que la race blanche peut apporter avec son esprit d’invention.
  • Le bois de santal est associé à la méditation, à la spiritualité, et représente dans Chiiyaam la race jaune. Comme les Asiatiques ont une longue histoire, le bois de santal est une essence des plus anciennes en parfumerie. Elle est utilisée comme encens, parfum et produit cosmétique dans tout l’Orient depuis plus de 4000 ans. Le bois de santal apporte un sentiment de grand calme, de sérénité, d’harmonie et de paix. Il symbolise bien la spiritualité bouddhiste et taoïste et les sciences de la médecine chinoise.
  • L’oliban, aussi appelé «encens», représente dans Chiiyaam la race noire. Cette plante pousse surtout dans le Nord-Est africain. L’essence que nous utilisons vient de la Somalie. Elle favorise le calme, la méditation, la prière et une bonne respiration. Son odeur est riche et évocatrice. Elle symbolise la complexité des rythmes africains, qui sont tellement importants dans l’héritage 8 Chaque race sur terre vient avec une responsabilité et un don. Les Amérindiens (ou race rouge) sont les gardiens de la Terre-Mère. Les Asiatiques (ou race jaune) sont les bâtisseurs des structures sociales et autres mécanismes du mieux-être communautaire. Les Africains (ou race noire) sont les gardiens des rythmes du monde. planétaire. L’oliban fait référence à un sentiment d’ancienneté, nous rapprochant des origines mystiques de l’humanité. Sa résine est utilisée comme encens par plusieurs Églises chrétiennes. • L’essence de nard est un complément à la note de fond. Elle vient donner une touche très spirituelle et très ancienne. Tous les peuples du Moyen-Orient ont utilisé cette huile depuis l’Antiquité. Elle apparaît dans les écrits de l’Égypte ancienne, dans les produits cosmétiques de rajeunissement de l’impératrice du Mughal, Nur Jehan, ainsi que chez les Romains. Dans la Bible, nous en retrouvons mention dans les chants de Salomon dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau Testament, où nous lisons que Jésus a été parfumé par cette huile lors de la dernière Cène. Le nard ajoute donc une fragrance qui lie ensemble beaucoup de peuples avec les nations amérindiennes.
  • Le ciste qui comporte une fragrance riche et enveloppante, est beaucoup utilisé en soins pour la cicatrisation. Il referme les trous énergétiques qui peuvent avoir été créés par le départ d’éléments indésirables, chassés par l’effet purificateur de Chiiyaam. Son odeur apporte une note de fond évocatrice de bien-être.
  • La menthe verte vient adoucir les notes camphrées du romarin et de la pruche. Elle ajoute une touche de fraîcheur à la note de tête. Son action thérapeutique favorise l’intégration et la synergie des autres essences.
  • L’esprit de maïs est obtenu par la fermentation des grains de maïs dans de l’eau, formant un liquide qui est ensuite distillé. Ceci donne un produit appelé «éthanol», utilisé dans la fabrication des parfums. L’esprit de maïs donne à Chiiyaam l’essor instantané dans l’environnement, si important pour le travail de purification. Le maïs est sacré dans la mémoire du peuple amérindien. Il est la source alimentaire la plus importante chez les peuples agriculteurs. Il représente les dons et ;es bénédictions innombrables dont la Terre-Mère nous comble. Il joue ce rôle dans Chiiyaam. Il est le support, le véhicule qui porte rapidement les parfums subtils à travers l’air ambiant. Le maïs a été donné aux Amérindiens par la Femme-venue-des-Étoiles, qui donna naissance sur terre à l’humanité telle que nous la connaissons. Le maïs a donc un peu la même importance pour nous que le blé et le pain pour les chrétiens. Dans notre préparation, nous prenons soin de purifier l’esprit de maïs et d’utiliser des grains de maïs venant de l’agriculture biologique, lorsque cela est possible. Puissions-nous, à l’image de Chiiyaam, marier ensemble les innombrables dons des peuples du monde entier dans la paix, l’unité et la beauté! Je vous propose ce produit avec beaucoup de joie et avec reconnaissance pour la sagesse de mes ancêtres, qui ont permis sa création, et avec l’espoir qu’il pourra aider un grand nombre de personnes.

CLIQUER ICI POUR VOUS PROCURER CE PRODUIT