CHAMANISME, GUÉRISON ET MUSIQUE

J’écrivais hier sur la guérison. La technique que j’ai le plus utilisée au cours de ma carrière de guérisseur spirituel c’est la musicothérapie autochtone.  J’ai produit 8 CDs de cette musique et elle fait partie de notre vie quotidienne, à la maison comme au bureau.  Voici quelques extraits de mon livre « Musiques Mystiques et Fragrances Sacrées ».

Lire la suiteCHAMANISME, GUÉRISON ET MUSIQUE

La flûte

AB : La flûte dans la tradition amérindienne est souvent associée à la médecine de l’élan, car celui-ci appelle ses femelles en sifflant – l’élan a souvent plusieurs femelles et plusieurs enfants, et il prend soin de tout ce petit monde, c’est pourquoi les personnes qui possèdent la médecine de l’élan sont souvent associées à l’énergie féminine, ou à l’enseignement des femmes.

La flûte était bien souvent utilisée par un amoureux pour attirer sa belle ou communiquer avec elle. Mais elle était aussi utilisée de manière plus commune, et elle est devenue depuis quelques années un art à part entière ; il faut reconnaître que c’est un très bel instrument.

J’ai reçu une formation en musique classique, et j’utilise la flûte à bec, qui est semblable aux flûtes de bois indiennes, mais qui comporte une échelle diatonique, ce qui permet plus de flexibilité dans le jeu, et une échelle assez différente. Mais on peut jouer les mêmes sons que sur une flûte amérindienne, c’est-à-dire utiliser la gamme pentatonique, très utilisée par les Amérindiens, et aussi dans la musique de Chine, d’Inde, et dans beaucoup de traditions de musicothérapie.

Les cinq sons de l’échelle pentatonique représentent les cinq systèmes d’organes communs aux cultures amérindienne, chinoise et hindoue, et correspondent également aux éléments, à savoir, dans la culture amérindienne, le feu, l’air, l’eau, la terre, et les sons sacrés ou l’éther, c’est-à-dire l’espace dans lequel les cinq éléments dansent. Ainsi , en utilisant ces cinq sons dans la musique, on obtient un effet de spirale, qui nettoie et harmonise les différents organes et méridiens d’énergie qui circulent dans le corps.

La musique que j’ai enregistrée dans les Chants du cygne, par exemple, est composée de mélodies qui sont toutes basées sur l’échelle pentatonique, mêlées aux sons de la nature, afin que chacun puisse s’harmoniser avec l’esprit de la nature et des éléments.

 B : Est-il possible d’utiliser la flûte à bec comme instrument de musicothérapie en jouant autre chose que des sons pentatoniques ?

AB : Les flûtes à bec sont des instruments qui permettent beaucoup de possibilités ; on peut jouer n’importe quelle gamme dessus. Cela dit, tout ce que j’ai enregistré jusqu’à présent est basé sur l’échelle pentatonique, mais dès que je pourrai enregistrer mes chansons, je pourrai utiliser des mélodies différentes et me tourner vers une échelle plus propre à l’Occident.

Le principe de base en musicothérapie, c’est que la musique doit transmettre une grande énergie vitale, et cela ne dépend pas de l’échelle utilisée, mais du musicien, de son amour de la musique et de l’intention  qu’il met dans son jeu ; c’est vraiment cela qui fait la différence. Mais bien entendu, une musique basée sur une échelle pentatonique possède intrinsèquement un effet de spirale et d’harmonisation de l’énergie vitale et des systèmes d’organes du corps.

 

Voir aussi l’article La musique dans la tradition amérindienne.

Lire la suiteLa flûte

LE TAMBOUR

Le tambour, instrument sacré, est très important dans la culture amérindienne, témoin du souci primaire de la Race Rouge , celui de protéger la Terre. Ainsi le tambour, le battement du cœur de la Terre-Mère, … Lire la suite